295 euros pour un deuxième avis médical : le site internet qui fait controverse

  • A
  • A
20 partages

En échange des scans de votre dossier médical et pour la coquette somme de 295 euros, un site controversé vous propose une seconde expertise médicale. 

C'est un site qui fait scandale depuis plusieurs heures. En échange des scans de votre dossier médical et pour la coquette somme de 295 euros, le site DeuxièmeAvis.fr vous propose une seconde expertise médicale dans un délai de 48 heures à 7 jours après la demande. Ce site suscite l'indignation du Conseil national de l'Ordre des médecins car il ne respecte pas le parcours de soins défendu par les services publics. 

Une médecine à plusieurs vitesses. À 295 euros le second diagnostic médical, les frais ne sont évidemment pas remboursés par l'Assurance maladie. Ainsi les opposants au site "Deuxième Avis" pointent du doigt le spectre des inégalités entre les patients qu'il fait naître, car cette plateforme pourrait être soutenue par des complémentaires santé qui prendraient elle même en charge les consultations. C'est d'ailleurs ce qui commence à se passer. "Pour l'instant on a deux accords avec une mutuelle et un organisme professionnel", confirme Pauline d'Orgeval, l'une des trois cofondatrices du site. Enfin, l'Ordre des médecins fustige les éminents professeurs qui composent le Conseil scientifique du site. 

"On ne fait qu'organiser ce qui existe déjà". "On oeuvre depuis cinq ans pour l'accès aux soins pour tous", insiste pourtant Pauline d'Orgeval. "Les médecins sont de plus en plus consultés par mail, soit par des patients, soit par des confrères. On ne fait qu'organiser ce qui existe déjà", estime-t-elle.  A la question des honoraires, qui s'élèvent à 295 euros, la cofondatrice de "Deuxième Avis" argumente que la médecine "n'est pas gratuite, et qu'elle est subventionnée ou prise en charge". "La médecine n'est pas égalitaire contrairement à ce qu'on raconte. Ça permet d'avoir une expertise que vos généralistes n'ont pas forcément", renchérit le docteur Martine Perez, également invitée d'Europe 1