Urvoas : "Il y a des propositions du candidat Hamon que je ne partage pas"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le garde des Sceaux, proche de Manuel Valls, a avoué au micro d'Europe 1 soutenir la candidature de Benoît Hamon d'abord par fidélité au parti socialiste.

INTERVIEW

Il n’est pas le candidat de gauche derrière lequel il aurait voulu se ranger. Invité vendredi de la matinale d’Europe 1, Jean-Jacques Urvoas, le garde des Sceaux, a apporté son soutien à Benoît Hamon, le vainqueur de la primaire organisée par le PS, mais sans grande conviction. "Les propositions de Benoît Hamon ne sont pas celles derrière lesquelles je me retrouve le plus aisément. J’ai beaucoup de difficulté à me retrouver derrière un candidat, mais ça fait partie du choix", a-t-il avoué.

"Je fais campagne". Aurait-il pu rallier un autre candidat ? "Je suis membre du parti socialiste qui a participé à une primaire et qui a choisi son candidat. Je ne me pose pas ce genre de questions, je fais campagne", explique Jean-Jacques Urvoas. "C’est vrai qu’il y a un certain nombre de propositions du candidats Hamon que je ne partage pas, et donc c’est un débat que j’ai avec lui", a encore reconnu ce vallsiste.

"Ça n’est jamais un vote de cœur, c’est toujours un vote de raison. Moi, je n’ai jamais voté avec le cœur. La politique ce n’est pas une question d'émotion, c’est d’abord une question de conviction", affirme Jean-Jacques Urvoas.