Un président d'université appelle ses étudiants et le personnel à voter contre Marine Le Pen

  • A
  • A
Un président d'université appelle ses étudiants et le personnel à voter contre Marine Le Pen
@ Capture d'écran Google Street View
Partagez sur :

Le président de l’université Paris-Descartes, Frédéric Dardel, a écrit à ses étudiants et à tout le personnel pour qu’ils aillent voter contre Marine Le Pen, assumant de transgresser son devoir de réserve. 

INFO EUROPE 1

C'est une prise de position qui risque de faire du bruit. Le président de l’université Paris-Descartes, Frédéric Dardel, a écrit un mail jeudi à ses étudiants et à tout le personnel pour qu’ils aillent voter contre Marine Le Pen et ses projets pour l’université, car "s’ils ne votent pas, ils pourraient se réveiller avec la gueule de bois" le 8 mai prochain, au lendemain des résultats de l'élection présidentielle

"Je suis inquiet, très inquiet". "En vous adressant ce message très personnel et inhabituel pour moi, j’abuse de mes prérogatives de Président", écrit Frédéric Dardel dans ce mail à destination de toute l'université René Descartes à Paris, transgressant son devoir de réserve, qu'il s'était fixé en accédant à la fonction de chef d'établissement. Selon lui, "l’enjeu pour l’existence même de l’esprit universitaire est tel que je suis obligé de franchir cette limite". Il insiste sur un point : "aujourd'hui, avec plus de sept millions de suffrages récoltés au premier tour et des conditions de report de voix et d’abstention tout à fait incertaines, je suis inquiet, je suis même très inquiet." Tellement inquiet qu'il ne pense pas pouvoir exercer ses responsabilités en cas de gouvernement Front National. 


"Je ne sais pas si je resterais président de l...par Europe1fr

Pas d'appel à voter Macron, mais contre Le Pen. "Le droit de vote est un don précieux, c’est le fondement même de la démocratie", explique-t-il dans son long message. S'il n'appelle pas clairement ses étudiants à voter pour Emmanuel Macron, c'est surtout contre la candidate frontiste qu'ils exhortent les troupes. "Ils ont le droit de voter pour qui ils veulent. Mais c’est à moi de leur dire que s’ils ne votent pas, ils pourraient se réveiller le 8 mai avec la gueule de bois", a confié le président de Paris V au micro d'Europe 1


"Ils pourraient se réveiller le 8 mai avec la...par Europe1fr

"Des restrictions contraires à l'esprit de l'université". Il raconte enfin une expérience personnelle : celle de ses deux ans d'immersion à l'université de Cambridge, en Grande-Bretagne, en tant que post-doc. "La confrontation des cultures, les échanges avec des étudiants anglophones issus de tous les pays du Commonwealth : Angleterre, Australie, Inde, Pakistan, Canada… ont été l’occasion d’une prise de conscience stimulante de la diversité du monde qui nous entoure et de la relativité de mes certitudes de Frenchie. Il souhaite "ce choc salutaire des cultures à tous les étudiants de l’université", ajoutant que ce n’est pas en se refermant sur soi qu’on grandit".


"Ces restrictions sont contraires à l’esprit de...par Europe1fr