Sortie de l'euro : en modérant son projet, Le Pen peut "faire sauter le verrou chez certains électeurs"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

En changeant de cap sur la sortie de l'euro, samedi, la candidate du FN à la présidentielle peut réussir à convaincre les électeurs les plus réfractaires, selon le président d'Elabe.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

C'était un point clé de son programme. Mais désormais, la sortie de l'euro n'est plus un "préalable", selon le projet d'accord de gouvernement dévoilé par Marine Le Pen samedi, au cours de la conférence de presse commune avec Nicolas Dupont-Aignan, qui a annoncé son ralliement à la candidate du FN vendredi pour le second tour de la présidentielle.

"Faire sauter le verrou chez certains électeurs". Un véritable changement de cap dans la campagne de Marine Le Pen, qui peut "faire sauter le verrou chez certains électeurs", notamment les retraités, selon Bernard Sananès, président de l'institut de sondage Elabe. "C'est un enjeu électoral qui est très important, notamment dans une catégorie qui lui est encore très réfractaire, les retraités", explique-t-il. Ces derniers sont "très inquiets d'une éventuelle sortie de l'euro et de l'effet sur leur patrimoine et leurs économies", précise Bernard Sananès.

"Une telle annonce est de nature à faire, peut-être, sauter chez certains électeurs un verrou, notamment les électeurs de droite, ceux qui ont plébiscité François Fillon et qui disaient ne pas pouvoir voter Marine Le Pen justement à cause de cette question".