Sénatoriales : Accoyer salue une "nette victoire" de la droite et une "volonté de rééquilibrage"

  • A
  • A
Sénatoriales : Accoyer salue une "nette victoire" de la droite et une "volonté de rééquilibrage"
Bernard Accoyer espère que cette majorité de droite au Sénat saura "infléchir et enrichir les textes de loi adoptés par l'Assemblée nationale". @ AFP
Partagez sur :

Le secrétaire général des Républicains voit aussi dans cette victoire une récompense pour le travail de modernisation entrepris par Gérard Larcher à la présidence du Sénat. 

Bernard Accoyer, secrétaire général du parti Les Républicains et ancien président de l'Assemblée nationale, a salué dimanche soir une "nette victoire" de la majorité sortante de droite au Sénat, y voyant la preuve d'une "volonté d'un rééquilibrage démocratique et institutionnel".

Le travail de Larcher "récompensé". "En augmentant significativement le nombre de sénateurs élus ou réélus, la majorité sénatoriale, et tout particulièrement le groupe Les Républicains à la Haute Assemblée, remportent une nette victoire", et ce "malgré les bouleversements de cette année électorale", a jugé Bernard Accoyer dans un communiqué. Il a également considéré que "ce beau succès récompense le travail de modernisation du Sénat entrepris par le président du Sénat Gérard Larcher" (LR).

Dans ces sénatoriales, a encore considéré le secrétaire général de LR, "les grands électeurs ont manifesté clairement leur volonté d'un rééquilibrage démocratique et institutionnel", et "la majorité sénatoriale saura infléchir et enrichir, dans l'intérêt du pays, les textes de loi adoptés par l'Assemblée nationale". "L'échec des candidats LREM dans de nombreux départements démontre que les grands électeurs ont aussi voulu, manifestement, faire entendre leur inquiétude face à une politique gouvernementale recentralisatrice, souvent brutale et réductrice", a-t-il poursuivi.

Pour Wauquiez, un "premier avertissement". De son côté, Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne Rhône-Alpes et grand favori pour la présidence du parti LR, a tweeté ses "félicitations aux sénateurs LR élus aujourd'hui", y voyant "un premier avertissement pour un président coupé de nos territoires".