Second tour des législatives : Myriam El Khomri (PS) battue à Paris par Pierre-Yves Bournazel (LR)

  • A
  • A
Second tour des législatives : Myriam El Khomri (PS) battue à Paris par Pierre-Yves Bournazel (LR)
Myriam El Khomri a été devancée par son adversaire LR Pierre-Yves Bournazel, dimanche soir au second tour.@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

Opposée à Pierre-Yves Bournazel (LR), l'ex-ministre du Travail a échoué à décrocher un siège de député dans la 18e circonscription de Paris, dimanche soir, à l'issue du second tour des législatives.

L'ancienne ministre Myriam El Khomri (PS), qui avait porté l'emblématique et controversée loi Travail, a déclaré dimanche soir à l'AFP qu'elle avait été battue à Paris au second tour des législatives par Pierre-Yves Bournazel (LR).

Un tour de force pour Bournazel. L'ex-ministre socialiste, candidate dans la 18e circonscription de la capitale, a concédé sa défaite alors que l'ensemble des bulletins de vote n'étaient pas encore complètement dépouillés. Pierre-Yves Bournazel, 39 ans, fait donc son entrée à l'Assemblée Nationale après avoir réussi le tour de force de remporter une circonscription traditionnellement à gauche, avec l'investiture LR tout en s'affichant "majorité présidentielle". Tenant d'une droite progressiste, cet élu juppéiste du 18ème arrondissement qui veut être "constructif dans la majorité plutôt que dans l'opposition constructive", avait reçu le soutien officiel du Premier ministre Édouard Philippe.

Un ex-secrétaire national de l'UMP à l'Assemblée. À moins de 40 ans, Pierre-Yves Bournazel a déjà une longue carrière politique. Conseiller de Paris depuis mars 2008, il a été élu conseiller régional d’Île-de-France d'opposition en 2010 puis dans la majorité menée par Valérie Pécresse depuis 2015. Il a été nommé délégué spécial de la Région en charge des Jeux olympiques de 2024. Ancien secrétaire national de l'UMP, il a été un temps en charge de la communication de Rachida Dati Garde des Sceaux. Cet ancien proche de Françoise de Panafieu estime néanmoins incarner le renouvellement. "Je n'ai pas de passif, je n'ai pas exercé dans un ministère", dit-il.

El Khomri reste conseillère de Paris. Il était en lice pour représenter en 2014 la droite face à la socialiste Anne Hidalgo, lors d'une primaire finalement remportée par Nathalie Kosciusko-Morizet. Le nouveau député aime les questions sportives et surtout culturelles, cinéma, théâtre ou soutien à la librairie indépendante. Myriam El Khomri, elle, conserve uniquement son mandat de conseillère de Paris.