Saint-Valentin : un gâteau "J'aime mon département" envoyé à Emmanuel Macron

  • A
  • A
Saint-Valentin : un gâteau "J'aime mon département" envoyé à Emmanuel Macron
Le gâteau est un fraisier, réalisé par une pâtisserie de l'Essonne.@ Twitter Jean-Jacques Barbaux
Partagez sur :

Pour défendre le maintien des départements franciliens auprès du chef de l'État, les présidents de ces collectivités lui ont envoyé un gâteau à l'occasion de la Saint-Valentin.

Pour célébrer la Saint-Valentin, les sept départements d'Ile-de-France, dont plusieurs risquent de disparaître, ont adressé mercredi à Emmanuel Macron un gâteau en forme de coeur avec l'inscription "J'aime mon département", pour défendre l'échelon départemental.

"Service public de proximité efficace". "Les départements œuvrent chaque jour pour 12 millions de Franciliens. Garants d'un service public de proximité efficace, ils sont la clé de voûte de la solidarité nationale envers les plus fragiles", écrivent les présidents de département dans un communiqué.

"Échelon utile et indispensable". "Avec ce geste symbolique, nous voulons simplement rappeler au président de la République en ce jour spécial que le département est un échelon utile et indispensable auquel les Franciliens sont très attachés", poursuivent-ils. Le texte est signé par les présidents des conseils départementaux des Yvelines, de l'Essonne, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne, du Val-d'Oise et de Seine-et-Marne, dont ce dernier a publié le gâteau, mercredi matin. Pour la petite histoire, il provient d'une pâtisserie de Vigneux-sur-Seine, dans l'Essonne, raconte Le Parisien.



Les départements de la petite couronne supprimée ? Dans le cadre de la réforme de la métropole du Grand Paris que le chef de l'État doit annoncer prochainement, l'hypothèse de la suppression des départements de la petite couronne - Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne - suscite notamment depuis des mois l'inquiétude et la colère de leurs élus.