François de Rugy renoncera à la présidence de l'Assemblée à mi-mandat

  • A
  • A
François de Rugy renoncera à la présidence de l'Assemblée à mi-mandat
Richard Ferrand avait annoncé que tous les postes à responsabilité de La République en marche! à l'Assemblée seraient remis en cause au bout de deux ans et demi.@ AFP
Partagez sur :

Mardi, Richard Ferrand avait annoncé que tous les postes à responsabilité de La République en marche! à l'Assemblée seraient remis en cause au bout de deux ans et demi.

François de Rugy s'est engagé mercredi à renoncer à son mandat de président de l'Assemblée nationale dans deux ans et demi, à mi-mandat, confirmant une annonce du chef de file des députés REM Richard Ferrand. "C'est un engagement qui a été pris collectivement et individuellement, je ne vais pas le remettre en cause", a affirmé le nouveau président de l'Assemblée lors de l'émission Questions d'info (LCP-AFP-Le Monde-France Info).



Les sortants ne pourront pas se représenter. Mardi, Richard Ferrand avait annoncé que le perchoir et tous les autres postes à responsabilité de La République en marche! à l'Assemblée seraient remis en cause à mi-mandat, au bout de deux ans et demi. "J'ai dit devant le groupe des députés de La République en marche! que je me situais dans le cadre d'un engagement collectif" de dire que dans deux ans et demi "nous remettions en jeu nos mandats", a expliqué François de Rugy, au lendemain de son élection à la présidence de l'Assemblée. Richard Ferrand avait aussi précisé que les sortants ne pourraient pas se représenter pour ces postes.

Permettre à de nouveaux élus d'accéder "à des postes de responsabilité". "Ce n'est pas la logique", a confirmé François de Rugy. "La logique qui est la nôtre est de permettre à des nouvelles députées, des nouveaux députés, d'accéder à des postes à responsabilité, puisque nous avons un groupe qui est profondément renouvelé", a-t-il ajouté, souhaitant avoir dans le futur un rôle de "passeur" avec ces nouveaux députés.