Royal défend General Electric avant de tempérer

  • A
  • A
Royal défend General Electric avant de tempérer
Partagez sur :

MAIS QUI A DIT ÇA ? - La ministre a loué le projet de General Electric avant de tempérer ses propos.

"Une très bonne opportunité". La ministre de l'Ecologie et de l'Energie Ségolène Royal a loué le projet de reprise du pôle énergie d'Alstom par l'américain General Electric, avant de tempérer en assurant que toutes les offres potentielles seraient examinées, dont celle de l'allemand Siemens qui "progresse bien". "General Electric est une très bonne opportunité pour Alstom. C'est le meilleur projet industriel", assure Ségolène Royal à Paris Match.

"Pourquoi ne pas le dire ? Et pourquoi vouloir systématiquement faire fuir les investissements étrangers? Nous en avons bien besoin, pourtant", ajoute-t-elle, semblant prendre le contre-pied de son collègue de l'Economie, Arnaud Montebourg, promoteur d'un rapprochement d'Alstom avec un autre prétendant, l'allemand Siemens.

"Pas de préférence à ce stade". Mais face à la polémique naissante, Ségolène Royal a tempéré ses propos mercredi, à la sortie du conseil des ministres, assurant qu'elle n'avait pas de préférence "à ce stade" entre General Electric et Siemens. "Nous regardons l'ensemble des propositions" face à "des projets industriels intéressants", a-t-elle déclaré. "La comparaison se fera entre les différentes offres et ces offres sont en train de s'améliorer", c'est "une bonne chose pour l'emploi en France", a-t-elle ajouté, assurant n'avoir "pas de préférence à ce stade".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

INFO E1 - Écotaxe : les députés s’opposent à Royal

WARNING - Ségolène Royal laisse les camionneurs en plein brouillard