Régionales : la fête à droite, sourires au FN et grimaces à gauche

  • A
  • A
Régionales : la fête à droite, sourires au FN et grimaces à gauche
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Selon un sondage BVA, le parti de Nicolas Sarkozy serait le grand gagnant, avec le FN, du scrutin de décembre prochain.

Il est à la Une des quotidiens régionaux en kiosque vendredi matin : un grand sondage sur les régionales, réalisé par l'institut BVA. Trois enseignements sont à en tirer : si le scrutin se déroulait dimanche prochain, le PS en sortirait grand perdant, la droite pourrait se frotter les mains et le FN détiendrait au moins une présidence de région.

• Deux sur deux chez les Le Pen ?

Les sondages ont beau être extrêmement serrés, une tendance lourde s'impose : le Front national obtiendra des scores très hauts en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en Paca. Cette nouvelle étude le confirme : en cas de triangulaire au second tour, la liste FN conduite par Marine Le Pen l'emporterait largement dans le Nord avec 46% d'intentions de vote, loin devant celle de droite menée par Xavier Bertrand (Les Républicains) à 29% et celle de gauche de Pierre de Saintignon, créditée de 25%.

Quant à la région Paca briguée par Marion Maréchal-Le Pen, les écarts sont encore plus restreints, comme notre sondage l'avait déjà laissé imaginer. La jeune députée du Vaucluse, qui s'est rabibochée politiquement avec son grand-père, pourrait elle aussi l'emporter, avec 37% d'intentions de vote, devant la liste de Christian Estrosi (LR) à 36% et celle de Christophe Castaner (PS) à 27%.

• La droite se prépare à sourire

Nicolas Sarkozy en a fait un objectif personnel. Si Les Républicains s'imposent largement lors de ces régionales, alors l'ancien président pourra s'en attribuer tous les mérites et entamer 2016, année de la primaire, avec le sourire et l'aura du gagnant. Une possibilité, à en croire ce sondage BVA.

wauquiez-pecrésse

La droite - qui ne dirige qu'une seule région, l'Alsace, depuis 2010 - en raflerait en effet sept en décembre prochain : Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine (37% contre 33% au Front national et 30% à la gauche), Ile-de-France (41%, contre 39% à la gauche et 20% au FN), Auvergne-Rhône-Alpes (40% contre 37% pour la gauche et 23% pour le Front national), Bourgogne-Franche-Comté (36% contre 34% pour la gauche, 30% au FN), Centre-Val de Loire (40% contre 33% à la gauche, 27% au FN). Les Républicains et leurs alliés centristes l'emporteraient également de justesse en Normandie, avec 36% d'intentions de vote, contre 34% à la liste de gauche, et plus largement en Pays de la Loire, avec 45% contre 37% à la gauche. L'enquête n'a pas été conduite en Corse.

•  La gauche ne sera pas fanny

Après les européennes, les départementales et les municipales, le PS s'apprête à perdre - et dans les grandes largeurs - sont quatrième scrutin intermédiaire depuis que François Hollande a accédé à l'Elysée. La gauche, qui détient actuellement 21 régions sur 22, pourrait toutefois quelque peu limiter la casse en gardant dans son giron trois bastions. La Bretagne ne devrait pas échapper à Jean-Yves Le Drian et Alain Rousset devrait conserver la présidence de la région Aquitaine-Poitou-Charente. Carole Delga pourrait quant à elle l'emporter en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

Bientôt un débat en Nord Pas de Calais – Picardie sur Europe 1

Après celui en Paca qui s'est déroulé mercredi, Europe1 organisera un nouveau débat sur les régionales, cette fois dans le Nord Pas de Calais – Picardie. Ce sera mardi 27 octobre, entre 18h et 20 h avec ITélé et La Voix du Nord. L'émission se déroulera en présence de Marine Le Pen pour le FN, Xavier Bertrand pour les Républicains et Pierre de Saintignon pour le PS.