Régionales en Bretagne : le faux suspense Le Drian

  • A
  • A
Régionales en Bretagne : le faux suspense Le Drian
@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

Le ministre de la Défense sera bien candidat, mais pourrait tout de même garder son portefeuille jusqu'en 2017.

Jean-Yves Le Drian sera-t-il tête de liste du Parti socialiste en Bretagne pour les élections régionales de décembre ? Officiellement, le ministre de la Défense n'a toujours pas pris sa décision. En réalité, il s'agit d'un faux suspense. Jean-Yves Le Drian sera bien candidat pour trois raison. D'abord, il n’y a pas de candidat de substitution. Ensuite, il a de vraies chances de l’emporter dans cette région, l'une des rares que le PS espère sauver. Enfin parce que son ami François Hollande lui a demandé d'y aller.

Ministre jusqu'en 2017 ? Le cumul avec son maroquin ministériel pourrait cependant poser problème. Jean-Yves Le Drian devra-t-il quitter son ministère à la fin de l’année ? Selon les informations d'Europe 1, ce n’est pas ce que François Hollande et Manuel Valls ont en tête. Le duo exécutif n'a pas l’intention de se passer des services de l’un des ministres les plus populaires et les plus efficaces du gouvernement. A l'Elysée, on envisage donc de demander à Jean-Yves Le Drian de rester ministre de la Défense jusqu'en 2017.

Pour justifier ce cumul, le chef de l'Etat compte invoquer des circonstances exceptionnelles : les opérations extérieures comme la lutte contre Daech, alors que l'armée française a entamé des vols de reconnaissance en Syrie, mais aussi le plan Vigipirate, qui met largement l'armée à contribution sur le territoire national.

Déjà en campagne. Reste le timing. Les régionales ont lieu dans deux mois et demi et les adversaires de Jean-Yves Le Drian sont déjà sur le terrain. Mais en réalité, la campagne du ministre a elle aussi déjà commencé. Il ne se passe pas une semaine sans qu’il ne se rende en Bretagne. Ainsi, le 13 septembre, il s'est rendu à un rassemblement socialiste à Quimperlé, dans le Finistère. Et ce grand amateur de cyclisme a lâché cette phrase on ne peut plus explicite : "quand on fait du vélo, l'essentiel est d'être dans la bonne échappée, et ce n'est pas forcément la première". Tout est dit.

>> Qui est candidat dans votre région ? Découvrez la carte interactive d'Europe 1 :