Rapprochement Jadot-Hamon : "Dans quinze jours, ce sera réglé… ou pas"

  • A
  • A
Rapprochement Jadot-Hamon : "Dans quinze jours, ce sera réglé… ou pas"
Les équipes de campagnes des deux candidats multiplient donc les rendez-vous.@ AFP
Partagez sur :

Le candidat écologiste serait prêt à retirer sa candidature au profit d'une alliance avec le candidat socialiste.

Le rapprochement entre Benoit Hamon et Yannick Jadot est proche. Le candidat écologiste l'affirme à Europe 1 : "Dans 15 jours, cette question sera réglée. Ou pas.". Car il ne reste que dix semaines dans la campagne, il faut donc aller vite, assure le candidat, et en mars il sera trop tard.

"Convergence de convictions". Les équipes de campagne des deux candidats multiplient donc les rendez-vous. Leurs directeurs de campagne respectifs se sont vu une nouvelle fois, mardi, pour travailler. Reste à régler quelques détails. Dans les deux camps, on ne veut pas de convergence d’appareils de partis, mais bien un rassemblement de convictions, et "cela ne se fait pas en claquant des doigts", ironise un député hamoniste.

Ne pas minimiser Jadot. L’autre question est celle de la personne qui devra renoncer à sa campagne et celle qui portera cette nouvelle alliance. Du côté de Benoit Hamon, on estime que le candidat socialiste a toute la légitimité : "plus d'1 million d’électeurs ont voté, c’est lui la figure du rassemblement", explique son entourage. Mais il ne s'agit pas pour autant d'évincer et de minimiser Yannick Jadot, rassurent les bras droits de Benoit Hamon : "il aura lui aussi toute sa place, un rôle à part entière dédié à l’écologie politique dans cette union".