Quel statut de Première dame pour Brigitte Macron ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Brigitte Macron s’apprête à tenir le rôle de Première dame après la passation de pouvoir. Nouveauté : son président de mari a annoncé la définition d'un statut à part entière. 

VIDEO

La future Michelle Obama française ? Dimanche, lors de la passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron, le nouveau président fera son entrée seul à l’Elysée. Sa femme, Brigitte, sera arrivée un peu plus tôt dans le palais présidentiel avec les autres invités. Elle s’apprête à tenir son rôle de Première dame, qui, et c’est une nouveauté, devrait être défini par un statut à part entière. 

Un statut proche de celui de la First Lady américaine. Il s’agit là d’une intention exprimée à plusieurs reprises par Emmanuel Macron ces derniers mois. Sur le plateau de TF1 pendant le débat de l’entre-deux tours, il avait d’ailleurs déclaré : "je veux sortir d’une hypocrisie française. Élu président de la République, on vit avec quelqu’un. Elle ne sera pas rémunérée par le contribuable mais elle aura une existence, un rôle public. Nous en définirons donc le cadre, et elle en décidera aussi à ce qui en revient d’elle". La presse étrangère n'a d'ailleurs pas manqué de comparer Brigitte Macron à Michelle Obama après l'élection de son mari. 

Qu'est-ce qui justifie ce statut ? La transparence sur le budget. Dans le passé, la Première dame se voyait attribuer de façon informelle des moyens prélevés sur le budget de l’Elysée : bureaux, chauffeurs, agents de sécurité, collaborateurs permanents, soit 450.000 euros par an si on prend l’exemple de Valérie Trierweiler. 

La fin d'un rôle opaque. Officiellement sans existence, la Première dame n’avait pas le droit d’engager la moindre dépense. Une situation que le nouveau président de la République veut changer. Il pourrait demander à un groupe de travail de plancher sur ce nouveau statut, qui affecterait à son épouse un budget propre pour ses projets, ses déplacements, indépendamment de ceux du président. Brigitte Macron a, elle-même, montré son intention de s’engager en menant le combat pour les jeunes et l’éducation.