Quel sens donner à l'itinérance d'Emmanuel Macron ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Dimanche soir débute une longue séquence présidentielle dans l'est et le nord de la France. Pendant une semaine, le président va sur les traces dans la Grande Guerre mais tentera également de renouer le contact avec les Français.

ON DÉCRYPTE

Cent ans après la fin de la Première Guerre mondiale, Emmanuel Macron débute un voyage mémoriel dimanche soir. Une longue séquence présidentielle s'ouvre dans l'est et le nord de la France, au cours de laquelle le chef de l'Etat veut aller sur les traces de la Grande Guerre, aller à la rencontre des territoires qui ont souffert mais aussi de tous ceux aussi qui se sont relevés.

Un déplacement jamais vu depuis le Général de Gaulle. Au programme, onze départements et 17 villes en une semaine. C'est un déplacement hors normes pour le président Macron, du jamais vu depuis le général de Gaulle. Une "itinérance", pour reprendre le vocabulaire de l'Elysée, de près de 1.000 kilomètres.


Cette séquence revêt un double objectif pour l'Elysée. En premier lieu, le mémoriel. Emmanuel Macron s'arrêtera dans la plupart des sites incontournables, comme Verdun ou le Chemin des Dames. Mais selon son entourage, le président de la République a insisté pour se rendre aussi dans des lieux de mémoire "qui n'ont jamais été visités par un président français", comme Morhange en Moselle ou les Eparges dans la Meuse.

L'occasion pour Macron de redorer son image présidentielle. L'autre dimension est plus économique et sociale. Emmanuel Macron veut également profiter de ce déplacement pour aborder les problèmes contemporains de ces territoires, souvent frappés par la désindustrialisation. Il prévoit de visiter des usines ou encore un Ephad.

D'après un membre de l'exécutif, il s'agît d'une opération de reconquête des territoires. L'occasion d'essayer de redorer son image présidentielle après une rentrée difficile. "Le président n'est jamais aussi bon qu'au contact des Français", explique un membre du gouvernement. Pour autant que son message ne soit pas brouillé par des polémiques ou des petites phrases...