Primaire PS : les réponses aux questions que vous vous posez

  • A
  • A
Primaire PS : les réponses aux questions que vous vous posez
@ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

Benoît Hamon et Manuel Valls s’affrontent dimanche pour être le candidat du PS et de ses alliés. Bureaux de vote, coût, résultats… Europe1.fr vous dit tout. 

CINQ CHOSES A SAVOIR

Le second tour de la primaire de la gauche, c’est dimanche. Il met aux prisesBenoît Hamon, favori après être arrivé en tête du premier tour, et l’ancien Premier ministre Manuel Valls, en difficulté malgré sa qualification. Comme pour le premier tour, et peut-être même plus après les nombreux cafouillages sur les résultats, la participation sera l’un des grands enjeux de la journée. Les potentiels électeurs se posent encore des questions. Europe1.fr a choisi les cinq questions les plus posées sur Google et s'est attaché à y répondre.

  • Comment voter à la primaire de gauche ?

En théorie, tous les citoyens âgés de plus de 18 ans au moment du premier tour de l’élection présidentielle, avec tout de même une condition, de taille : s’être inscrit sur les listes électorales avant le 31 décembre 2016. Le scrutin est également ouvert aux adhérents mineurs de plus de 16 ans du Parti socialiste et des partis partenaires de la Belle Alliance populaire, organisatrice de la primaire, à condition de s’être inscrit au préalable sur le site officiel de la primaire avant le 25 décembre.

Pour les personnes qui ont déménagé en 2016, ou qui se sont inscrits pour la première fois cette même année, il conviendra d’apporter sa pièce d’identité mais aussi une attestation d’inscription ou de demande d’inscription. Dans les faits, au premier tour, des justificatifs de domicile ont parfois suffi.

Comme dimanche dernier, tous les bureaux de vote ouvriront à 9 heures, et tous fermeront à 19 heures. Pour les électeurs d’outre-mer, excepté La Réunion et Mayotte, la vote aura lieu la veille, samedi donc. Enfin, les Français de l’étranger peuvent voter par voie électronique, s’ils se sont inscrits sur le site de la primaire avant le 4 janvier 2017 ? Pour les autres, c’est trop tard.

  • Comment savoir si on est inscrit sur les listes électorales ?

Pour savoir si vous êtes bien inscrit sur les listes électorales, il faut faire, dans l'idéal, appel à votre mémoire. Si vous vous souvenez vous être inscrit à un moment ou un autre avant le 31 décembre 2016, alors vous êtres, en vertu de la permanence des listes électorales, toujours inscrit. Pour plus de certitudes, vous pouvez vous rendre dans votre mairie et vérifier sur place votre inscription. 

  • Où sont les résultats de la primaire ?

Les résultats seront communiqués, au compte-goutte, sur le site de la primaire, théoriquement à cette adresse : http://resultats.lesprimairescitoyennes.fr/, en fonction des remontées des dépouillements des bureaux de vote. Christophe Borgel, président u comité d’organisation, ou Thomas Clay, président de la Haute autorité, feront également régulièrement des points presse devant les journalistes. L’enjeu, pour les deux hommes, est de taille, après la séquence catastrophique qui a fait naître la suspicion quant aux résultats du premier tour.

  •  Où voter pour la primaire de gauche ?

Le Parti socialiste et ses partenaires ont installé environ 7.500 bureaux de vote sur tout le territoire (difficile, après les couacs du premier tour, de connaître leur nombre exact). Attention, votre lieu de vote ne correspond pas forcément à votre bureau habituel. Pour savoir où aller voter, il faut se rendre sur le site des primaires citoyennes et effectuer une recherche. Deux solutions, entrer, par étapes, son adresse postale ou entrer le numéro de bureau de vote inscrit sur votre carte d’électeur.

  • Pourquoi faut-il payer pour voter à la primaire ?

Pour les électeurs, il faudra en effet payer un euro. Il s’agit pour ceux qui choisissent de voter de compenser, voire de couvrir, le coût de l’organisation de la primaire. Un coût estimé par les organisateurs à 4 millions d’euros environ. Il faut donc qu’au total, entre le premier et le second tour, que 4 millions de personnes se déplacement. Autant le dire tout de suite, ce ne sera sans doute pas le cas. Mais si jamais la Belle alliance populaire était excédentaire, alors le surplus serait immédiatement reversé au futur compte de campagne du candidat désigné. A titre d’exemple, après le succès de la primaire de la droite, François Fillon dispose d’une cagnotte sans doute proche des huit millions d’euros.

Petit avertissement : n’espérez pas liquider vos petites pièces lors du scrutin. Les pièces de 1,2 et 5 centimes ne seront pas acceptées. Seules les pièces de 10, 20, 50 centimes et de  un et deux euros pourront servir à apporter son écot.