Présidentielle : les déclarations de patrimoine des 11 candidats en ligne sur le site de la HATVP

  • A
  • A
Présidentielle : les déclarations de patrimoine des 11 candidats en ligne sur le site de la HATVP
Biens immobiliers, comptes bancaires, véhicules : ces déclarations sont publiées pour la première fois, conformément aux lois sur la transparence adoptées en 2013 après l'affaire Cahuzac.@ AFP
Partagez sur :

Biens immobiliers, comptes bancaires, véhicules : les onze candidats à la présidentielle ont déposé mercredi leurs déclarations de patrimoine à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

Les déclarations de patrimoine des onze candidats à l'élection présidentielle ont été mises en ligne mercredi peu avant 18h sur le site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Biens immobiliers, comptes bancaires, véhicules : ces déclarations sont publiées pour la première fois, conformément aux lois sur la transparence adoptées en 2013 après l'affaire Cahuzac.



"C'est un nouveau pas franchi en matière de transparence et un réel progrès démocratique, à l'instar de ce qui se pratique dans d'autres pays comme les États-Unis et le Chili par exemple", a estimé, dans une déclaration transmise à l'AFP, l'ancien magistrat Jean-Louis Nadal, président de la HATVP.

Des déclarations non contrôlées par la Haute autorité. Conformément à une décision du Conseil constitutionnel en octobre 2013, "ces déclarations n'ont fait l'objet d'aucun contrôle de la Haute autorité", rappelle celle-ci dans un communiqué. Elles figureront sur le site de la Haute autorité jusqu'à l'issue du premier tour, le 23 avril. Les déclarations des deux finalistes demeureront ensuite en ligne jusqu'à l'issue de l'élection présidentielle.

Pour Jean-Louis Nadal, "le sens de cet exercice de transparence, ce n'est pas de savoir si les candidats sont riches ou pas et de faire un classement (...) mais de porter à la connaissance du public les intérêts financiers de chacun des candidats, et donc les liens d'intérêt qui en découlent".