Présidentielle : Benoît Hamon admet une "sanction historique" et appelle à voter Emmanuel Macron

  • A
  • A
Présidentielle : Benoît Hamon admet une "sanction historique" et appelle à voter Emmanuel Macron
Benoît Hamon a évoqué une sanction "historique" et "légitime", dimanche soir.@ PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :

Depuis son QG du 10ème arrondissement de Paris, le candidat socialiste a reconnu une défaite "historique" pour le PS et appelé à voter Emmanuel Macron en vue du second tour.

DISCOURS

C'est un score historiquement faible pour le Parti socialiste. Benoît Hamon a récolté dimanche entre 6% et 7% des suffrages lors du premier tour de l'élection présidentielle. "Je mesure la sanction historique que vous avez exprimé", a-t-il réagi depuis son QG de campagne parisien, peu après 20 heures. "J’ai échoué à déjouer le désastre qui s’annonçait depuis plusieurs mois, voire plusieurs années. J’en assume pleinement la responsabilité", a-t-il encore dit, appelant à battre "le plus fortement possible" le Front national au second tour, en votant Emmanuel Macron

Plutôt contre Le Pen que pour Macron. Benoît Hamon a en effet appelé à voter pour le candidat En Marche !, "même si celui-ci n'appartient pas à la gauche et n'a pas vocation à la représenter demain. Je fais une distinction claire, totale, entre un adversaire politique et une ennemie de la République". Sa porte-parole Aurélie Filippetti a aussi jugé "indispensable" de "contrer la menace FN".

"Le combat continue". Parlant d'une "campagne fondatrice", le candidat socialiste a malgré tout estimé que "la gauche n'est pas morte". "Le combat continue", a-t-il déclaré devant ses partisans.