Philippot "obligé de condamner ce qu'a dit Hollande"

  • A
  • A
Philippot "obligé de condamner ce qu'a dit Hollande"
Partagez sur :

RÉACTIONS - Le vice-président du FN estime que le chef de l'Etat "devrait comprendre qu'il y a un blocage dans le pays".

L'INFO. François Hollande ne s’attendait certainement pas à recevoir des compliments de la part de Florian Philippot. Quelques minutes seulement après la conférence de presse du chef de l’Etat, le vice-président du front national était sur Europe 1 pour dire ce qu’il en avait pensé. "Cette incapacité à entendre le peuple, à revenir vers le peuple - vous savez que nous proposons une dissolution de l'Assemblée nationale - devrait le titiller, il devrait comprendre qu'il y a un blocage dans le pays, qu'on ne peut pas continuer dans ces conditions. Sur le fond, il a déroulé un discours d'auto-justification, d'auto-satisfaction, ne remettant pas en cause les dogmes et les options qu'il a déjà choisies. On continue sur la politique 'européiste', d'ouverture totale des frontières, d'austérité, on continue avec la même politique. Je ne vois pas ce qu'on peut retenir de cette conférence de presse, si ce n'est un concours de vide."

>> A LIRE AUSSI : Conférence de presse de Hollande : ce qu'il faut retenir

"Ne mentons pas aux Français !" Sa conclusion : "je suis obligé de condamner ce qu’il dit. Il n’y a plus que 13% des Français qui le soutiennent. Je ne suis pas un ‘sans-dent’, mais je ne suis pas sans mémoire non plus. A chaque fois qu’un responsable politique assure ne pas vouloir augmenter les impôts, généralement il y a une hausse 6 mois après. Ne mentons pas aux Français ! Si cette petite baisse d’impôts se traduit par une hausse de la TVA dans trois mois, alors ce sera un mensonge. Il faut relancer la création de richesses en France, c’est le seul moyen de baisser les impôts."



"Le Club de la Presse" – PARTIE 2 : Florian...par Europe1fr

"Il faut changer de modèle économique." Interrogé sur le report de l’objectif de réduire le déficit à 3% à 2017, le vice-président du FN a assuré que "cela fait 20 ans qu’il est repoussé cet objectif ! François Hollande subit une aggravation du déficit car sa politique, se traduit par moins de croissance et plus de dettes, et cela s’appelle l’austérité. Tous les pays du Sud ont connu ça et je ne vois pas pourquoi on continue la même politique. Il faut changer de modèle économique."

>> A LIRE AUSSI - Hollande veut arrêter l'austérité et parler relance

pompili

Convaincant à l'international, moins sur les sujets nationaux. La co-présidente du groupe Europe Ecologie Les Verts (EELV) à l'Assemblée nationale, Barbara Pompili est "assez partagée" après la conférence de presse du président. "J'ai entendu un vrai président de la République quand il a parlé de l'international, de l'Europe. Il a donné des directions que j'aimerais bien voir se concrétiser, notamment sur une Europe plus resserrée, une Europe de l'énergie, une Europe de la défense". Mais la dirigeante de EELV est beaucoup plus critique sur les autres dossiers. "Je me demande d'abord ce qu'ont pu ressentir les Français qui ont des difficultés en l'écoutant. Je ne sais pas si les gens ont senti quelqu'un qui était en solidarité avec eux".  



"Le Club de la Presse" – PARTIE 3 : Barbara...par Europe1fr