Penelope Fillon s'est dit "choquée" qu'on puisse penser qu'elle était "une ignorante et une imbécile"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

En donnant au JDD cette première interview depuis le début de "l'affaire des emplois fictifs présumés", Penelope Fillon voulait aussi couper court aux rumeurs sur la fin de son couple.

INTERVIEW

C'est la première fois qu'elle s'exprime depuis le début de l'affaire des emplois fictifs. Penelope Fillon sort de son silence dimanche matin dans une interview exclusive accordée au Journal du Dimanche. La cheffe du service politique du JDD, Anna Cabana, raconte au micro d'Europe 1 l'état d'esprit de l'épouse du candidat lors de cet entretien.

Elle était au courant de tout. Dans cette interview, Penelope affiche d'abord son soutien à son mari. "Il n'y a que lui qui peut être président", dit-elle. "Je lui ai dit qu'il fallait continuer jusqu'au bout". Penelope Fillon répond aussi aux accusations d'emplois fictifs. Elle dit avoir "travaillé à des tâches très variées" lorsqu'elle était assistante parlementaire de son mari et que des preuves ont été données aux enquêteurs.

Avec cette première prise de parole, "elle a voulu expliquer qu'elle avait été choquée qu'on puisse penser qu'elle était 'une ignorante et une imbécile', que contrairement à ce qu'elle avait pu entendre, elle était au courant de tout, qu'elle avait travaillé pour son mari et pour les Sarthois", explique Anna Cabana.

"Elle voulait faire taire les rumeurs". L'épouse du candidat de la droite a également affirmé "que, contrairement à d'autres, elle ne le lâcherait jamais. 'Je suis là, j'ai toujours été là, je serai toujours là. Je suis avec François depuis 36 ans et je serai encore là tout le temps qu'il nous reste à vivre'. Ce qu'elle voulait, c'est faire taire ces rumeurs de départ, de divorce... Elle nous [à elle et Hervé Gattegno du JDD qui a également participé à l'interview] a dit cette phrase forte quand on lui a demandé si elle voulait qu'il aille jusqu'au bout : 'Je lui ai dit qu'il fallait continuer jusqu'au bout, chaque jour je lui ai dit ça."