Pavillon de la Lanterne : "C’est un vestige monarchique"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La journaliste Emilie Lanez a publié un ouvrage sur le pavillon de la Lanterne, lieu de villégiature des Premiers ministres puis des présidents de la République. 

INTERVIEW

C’est une maison bien connue mais totalement, ou presque, inaccessible. Le Pavillon de la Lanterne est une résidence d’État utilisée comme lieu de villégiature par les Premiers ministres puis par les présidents de la République. Pourtant, peu d’informations filtrent sur ce lieu située à côté du parc du château de Versailles.

"C’est un vestige monarchique parce que cette maison échappe à toutes les questions, fussent-elles légitimes", a estimé la journaliste Emile Lanez, auteur d’un ouvrage sur la Lanterne, interrogée mardi soir au Club de la presse d’Europe 1.

"On s’y comporte sans se sentir obligé de rendre compte." La journaliste a ainsi pointé l’opacité totale qui entoure cette résidence. "J’ai été frappé qu’il soit impossible d’obtenir des informations sur cette maison. C’est un vestige monarchique. On ne leur demande pas de compte. Le budget est d’un flou absolu, il ne comporte pas les frais de sécurité, pas la cuisine, pas les fleurs", a assuré l’auteur de La Garçonnière de la République.

"On s’y comporte sans se sentir jamais obligé de rendre compte. Je ne dis pas qu’il s’y passe des choses répréhensibles, mais dans une République on pourrait dire combien coûte cette maison, et qui y travaille. Pendant 15 ans, l’épouse du jardinier était par exemple payée au noir", a poursuivi Emilie Lanez.