Notre-Dame-des-Landes : une "décision avant la fin de l'année"

  • A
  • A
Notre-Dame-des-Landes : une "décision avant la fin de l'année"
Déclaré d'utilité publique en février 2008, le transfert de l'actuel aéroport nantais à une vingtaine de kilomètres plus au nord, à Notre-Dame-des-Landes, est au point mort depuis plusieurs années.@ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partagez sur :

François de Rugy, soutien écologiste d'Emmanuel Macron a rappelé qu'Emmanuel Macron a déjà évoqué la nomination d'un médiateur qui aurait pour mission de faire un rapport sous six mois.

François de Rugy, soutien écologiste d'Emmanuel Macron, a indiqué lundi qu'une décision serait prise "avant la fin de l'année" sur le projet controversé d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes en Loire-Atlantique.

Un médiateur. Le député de Loire-Atlantique, ex-candidat écologiste à la primaire socialiste élargie, a affirmé sur Public Sénat/Sud Radio qu'il "y aura une décision de prise avant la fin de l'année et qui sera mise en oeuvre. On veut sortir de la politique de l'enlisement permanent ou de, toujours, du pourrissement des situations". François de Rugy a rappelé qu'Emmanuel Macron, élu président dimanche, avait "dit qu'il demanderait au gouvernement qu'il va nommer, de nommer un médiateur qui aura 6 mois pour faire un rapport". Ce rapport "comparera les avantages et les inconvénients du projet qui est aujourd'hui en situation d'enlisement total", a-t-il ajouté.

Déclaré d'utilité publique en février 2008, le transfert de l'actuel aéroport nantais à une vingtaine de kilomètres plus au nord, à Notre-Dame-des-Landes, est au point mort depuis plusieurs années, en raison d'une forte opposition juridique doublée d'une occupation sur le terrain.