"Non", Parisot ne sera pas Premier ministre de Macron

  • A
  • A
"Non", Parisot ne sera pas Premier ministre de Macron
Emmanuel Macron, lors du débat d'entre-deux-tours, mercredi 3 mai, à J-4 avant le second tour de la présidentielle 2017.@ AFP
Partagez sur :

Interrogé par Marine Le Pen lors du débat de l'entre-deux-tours, le candidat d'En Marche ! a indiqué qu'il ne choisirait ni l'ancienne présidente du Medef, ni Christiane Taubira, s'il est élu président. 

La réponse s'est glissée au moment où les deux candidats à la présidentielle évoquaient les retraites, lors du débat de l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle, mercredi soir. Après avoir critiqué la promesse "infinançable" de son adversaire de garantir la retraite à 60 ans, Emmanuel Macron évoquait sa proposition d'un système unifié, "par répartition, avec un pilotage qui sera négocié chaque année." 

>>> Le débat est à suivre en direct sur l'antenne d'Europe 1 et sur Europe1.fr, via notre live

"Le triangle des Bermudes du Medef". "C'est le triangle des Bermudes du Medef", lui a répliqué Marine Le Pen. "D'ailleurs Madame Parisot sera peut-être votre Premier ministre", a-t-elle ajouté, faisant référence aux rumeurs selon lesquelles l'ancienne présidente de l'organisation patronale pourrait succéder à Bernard Cazeneuve à Matignon en cas de victoire d'Emmanuel Macron. "J'ai une annonce à vous faire, non", a répondu le candidat d'En Marche !. "Madame Taubira peut-être ?", a ensuite interrogé Marine le Pen. "Non plus", a balayé son adversaire. 

Christiane Taubira qui avait soutenu la candidature du "frondeur" Benoît Hamon au Premier tour de la présidentielle a appelé mardi à voter pour Emmanuel Macron mais du bout des lèvres, sans "arrangement, pacte ni faux-semblant". Quant à Laurence Parisot, elle s'était dite "disponible" pour Matignon si Emmanuel Macron était élu, interrogée par l'hebdomadaire Marianne.