Noël Mamère renoncera en juin à son mandat de maire de Bègles

  • A
  • A
Noël Mamère renoncera en juin à son mandat de maire de Bègles
"Ce n'est pas un retrait de la vie politique, c'est simplement une décision inspirée par la sagesse", a indiqué Noel Mamère, jeudi.@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

"Ce n'est pas un retrait de la vie politique", a indiqué l'élu écologiste, jeudi, "c'est simplement une décision inspiré de la sagesse".

Le député Noël Mamère (ex-EELV), qui ne se représentera pas aux prochaines législatives, a annoncé jeudi qu'il quitterait également en juin ses fonctions de maire de Bègles, en Gironde.  "Ce n'est pas un retrait de la vie politique, c'est simplement une décision inspirée par la sagesse. Ça fait 28 ans que je suis maire de Bègles, j'en suis à mon cinquième mandat", a-t-il précisé, interrogé par l'AFP au téléphone.

"On ne peut pas s'accrocher infiniment". Annoncée lors de ses vœux au personnel municipal, cette décision "n'est pas une décision qui serait liée à des problèmes de santé ou à des problèmes personnels. C'est une décision politique", a-t-il souligné. "À un moment où on procède à de grandes mutations dans le fonctionnement des communes (...), au moment où le numérique arrive en force, j'ai pensé que le moment était venu de céder ma place", a déclaré l'ancien journaliste.

À 68 ans, le député-maire a rappelé qu'il avait "procédé de même pour les législatives" de juin prochain. "J'estime que quand on prône le renouvellement politique, on ne peut pas s'accrocher indéfiniment", a-t-il relevé, proposant d'être le suppléant de Naïma Charaï (PS) "pour l'aider à gagner" dans la 3e circonscription de Gironde (Bègles, Talence). Après avoir quitté la mairie de Bègles, il entendra "contribuer à la reconstruction de la gauche et de l'écologie", continuer à proposer des documentaires et renouer avec le journalisme.