Nicolas Sarkozy se chaufffe devant ses supporters : "2016 ne va pas vous décevoir"

  • A
  • A
Nicolas Sarkozy se chaufffe devant ses supporters : "2016 ne va pas vous décevoir"
Nicolas Sarkozy a présenté ses vœux à 1 000 nouveaux adhérents du parti Les Républicains@ DOMINIQUE FAGET / AFP
1095 partages

Le président du parti Les Républicains s'est voulu volontaire, samedi, pour sa première prise de parole publique de l'année.

Nicolas Sarkozy s’est offert une rentrée en douceur. Dans un contexte politique difficile, l’ancien président de la République s’est exprimé samedi devant un public conquis : un millier de nouveaux adhérents de sa formation réunis rue de Vaugirard, au siège du parti, pour recevoir ses vœux.

L’heure n’était pas encore à une déclaration de candidature, malgré les offensives de plus en plus poussées de ses rivaux pour la primaire de droite, Alain Juppé en tête. Nicolas Sarkozy s’est d’abord exprimé sur les sujets du moment, à commencer par la déchéance de nationalité, qui l'a longuement fait hésiter.

Soutien à la réforme constitutionnelle. "Quand on a trahi la France, on ne mérite plus d'être Français", a-t-il lancé, affirmant son soutien au projet de réforme constitutionnelle du gouvernement : "Si je renonçais à cette conviction au prétexte qu'elle est portée par François Hollande, cela voudrait dire que je préfère la politique politicienne à la sécurité des Français. Ce serait indigne d'un ancien président de la République et du président du parti les Républicains."

Nicolas Sarkozy s'est également dit "très étonné" de voir que François Hollande avait confié à Christiane Taubira le soin de porter cette réforme, alors que la Garde des Sceaux "répète matin, midi et soir qu'elle est opposée à la réforme qu'elle va devoir présenter. Imaginez que 'moi-président-de-la-République', j'ai fait la même chose...", a-t-il ironisé, reprenant l'anaphore de François Hollande lors du débat entre les deux tours de l'élection présidentielle de 2012.

"J'ai tellement envie…" À la tête de son parti, Nicolas Sarkozy va maintenant s'atteler à une mission difficile : développer un projet d'alternance susceptible de rassembler tous les candidats à la primaire. Et ses rivaux déjà en campagne ne sont pas là pour lui faciliter la tâche.

Mais devant ses supporters, l'ancien président affiche son volontarisme de toujours : "Je voudrais qu'en repartant vous n'ayez pas de doute. J'aime tellement ce que je fais, j'ai tellement envie…" Et Nicolas Sarkozy de conclure sur cette promesse : "Soyez assurés que 2016 ne va pas vous décevoir."

Un message de Nicolas Sarkozy en plein Télé Shopping de TF1

Les nouveaux militants ont également eu droit à un message d'accueil diffusé... en plein téléshopping. "Bienvenue aux nouveaux adhérents". Signé : Les Républicains. C'est le drôle de message qui s'est affiché une fraction de secondes sur les écrans de TF1, peu après 10h. Samedi, Nicolas Sarkozy était sur tous les fronts.