Nicolas Sarkozy : "Il me semble imprudent de faire des fan zones"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Alors que l'Euro de football débute vendredi en France, pour Nicolas Sarkozy, il est "imprudent de maintenir les fan zones", ces lieux qui accueilleront les supporters. 

INTERVIEW

"D’un côté, on nous explique qu’il faut prolonger l’état d’urgence. Et dans le même temps, on nous explique que nous allons faire des fan zones avec 100.000 personnes sous la Tour Eiffel. Pour moi, on a d’autres choses à faire qu'occuper nos policiers et nos gendarmes à garder des fan zones. Si on est en état d’urgence, il me semble imprudent de faire des fan zones", a martelé Nicolas Sarkozy, jeudi matin sur Europe 1. 

"Le choix des fan zones n'est pas adapté". Invité de la matinale de Thomas Sotto, l'ancien président de la République a été très ferme, à un jour de l'ouverture de l'Euro de football en France. Même s'il est "pour l’organisation de l’Euro de football", il a en effet émis quelques réserves sur les fan zones, ces lieux qui accueilleront les supporters. Nicolas Sarkozy a souhaité rappeler que "c’était lorsque j’étais président de la République que nous avons obtenu cette organisation". Aujourd'hui, il est donc "pour le maintien de l’Euro en France - et il en a "d’ailleurs parlé avec Monsieur Deschamps hier". Mais malgré cela, il regrette : "je suis sûr que tout va bien se passer, et je le souhaite de tout mon cœur, mais nos policiers et gendarmes sont épuisés. Et nous en avons besoin pour faire de l’investigation, donc le choix des fan zones est un choix qui n’est pas adapté. A l’époque où j’étais ministre de l’Intérieur et président de la République, je n’aurais pas fait ces fan zones", a-t-il conclu. 


>> Suivez en direct la matinale d'Europe 1 avec Nicolas Sarkozy.