Marvejols: le maire démissionne trois mois après le suicide de son prédecesseur

  • A
  • A
Marvejols: le maire démissionne trois mois après le suicide de son prédecesseur
La mairie de Marvejols. @ Capture d'écran Google.
Partagez sur :

Trois mois après le suicide de son prédécesseur, le maire divers droite de Marvejols, une petite commune de Lozère surendettée, a présenté lundi sa démission au préfet du département. 

Le petite commune de Marvejols, dans l'Isère, se retrouve à nouveau sans maire. Jean-François Deloustal a annoncé mardi à l'AFP qu'il avait présenté lundi sa démission au préfet de département. Une démission qui intervient trois mois après le suicide de son prédécesseur dans cette ville surendettée

"Une situation difficilement tenable". Cinq membres de son équipe en avaient déjà fait de même il y a quelques semaines. "La situation était devenue difficilement tenable et la pression insupportable", explique-t-il. Pour ce dernier, il n'était plus possible "de prendre les décisions capitales qui s'imposent pour la cité sans une majorité affirmée", évoquant notamment une hausse conséquente des impôts. 

Le suicide du premier maire en juin. En juin, la commune de quelque 5.000 habitants avait été secouée par le suicide de son ex-premier édile Jean Roujon, battu en 2014 après 19 ans de mandat à la tête de la ville. Englué dans un scandale lié à l'énorme surendettement de sa ville - près de 13 millions d'euros -, il avait, dans un message posthume à un journal local, souhaité rectifier les "rumeurs les plus folles et les délires les plus médisants". Il réaffirmant notamment qu'il ne s'était pas enrichi, mais qu'il avait toujours voulu simplement oeuvrer pour sa ville.

La position du préfet. De son côté, le préfet Hervé Malherbe a déclaré "déplorer" que "les préconisations de la Cour des comptes, pourtant modérées, n'aient pas été votées lors du dernier Conseil municipal" et donc avant cette démission.