Marine Le Pen : "Nadine Morano s'est pris les pieds dans le buzz"

  • A
  • A
Partagez sur :

La présidente du Front national s'est démarquée des propos de l'eurodéputée Les Républicains.

INTERVIEW

"Mme Morano veut faire du buzz", a asséné Marine Le Pen, interrogée jeudi sur Europe 1 sur les propos polémiques de la députée européenne sur la France, "pays de race blanche". "Elle s'est pris les pieds dans le buzz, en quelque sorte", a jugé la présidente du Front national au micro de Thomas Sotto.

"Ses propos peuvent être entendus de manière blessante". Marine Le Pen s'est démarquée des propos de Nadine Morano. "Ses propos peuvent être entendus de manière blessante, notamment par nos compatriotes d'outre-mer", a-t-elle estimé. "Je crois qu'il faut manier ce type de concept avec énormément de prudence". Sur le fond, Marine Le Pen a marqué son désaccord : "ce sont pas les propos de Nadine Morano, ce sont les propos du général de Gaulle, avec lequel je suis en désaccord parce qu'il les a tenus pour justifier son refus de l'Algérie française. Or nous étions pour l'Algérie française car nous considérions qu'au-delà des races et des religions, l'on pouvait être français pour peu que l'on se sente français, que l'on adopte l'histoire, la culture, que l'on ait le souhait de participer à un avenir commun".

"Je n'ai aucune raison d'accueillir Nadine Morano". Alors que Jean-Marie Le Pen a soutenu Nadine Morano, celle-ci pourrait-elle être accueillie au FN ? "Non, je n'ai aucune raison d'accueillir Nadine Morano qui appartient à un mouvement politique immigrationniste", a rétorqué Marine Le Pen.

Nicolas Sarkozy a-t-il raison de demander l'éviction de Nadine Morano des listes LR pour les élections régionales ? "Nicolas Sarkozy fait ce qu'il veut. Mais ce qui est piquant dans cette affaire, c'est que dans un parti qui ne cesse de se dire gaulliste, on vire Nadine Morano pour avoir rappelé une citation du général de Gaulle", a estimé Marine Le Pen.

>> L'interview en intégralité :