Mariage pour tous : nuit blanche à l’Assemblée

  • A
  • A
Mariage pour tous : nuit blanche à l’Assemblée
La députés ont débattu de dimanche 21h30 à 7h54 lundi matin.@ MAXPPP
Partagez sur :

L’ESSENTIEL - Les députés ont débattu du texte pendant toute la nuit.

Claude Bartolone a décidé de passer la vitesse supérieure dans l’examen du projet de loi sur le mariage pour tous. Dimanche soir, le président de l’Assemblée nationale a fait voter une prolongation des débats jusqu’à 8 heures le lendemain matin, histoire de poursuivre la longue étude des quelque 5.000 amendements déposés. Après cette nuit blanche, les débats de lundi s’annoncent éprouvants. Reprise prévue à 16h.

Un vote sur... la nuit blanche. Aux environs de 2h30 du matin, Claude Bartolone a soumis au vote une prolongation des débats, alors qu’il restait encore 3.712 amendements à étudier. Le président de l’Assemblée nationale a reçu le soutien d’Alain Vidalies, ministre chargé des Relations avec le Parlement, et de Jean-Jacques Urvoas, président PS de la commission des Lois. "Est-ce qu'il est vraiment sérieux de siéger 22H30 d'affilée alors que nous n'avons rien d'autre inscrit à l'ordre du jour jusqu'au 12 février ! c'est ridicule, surtout avec le cout du fonctionnement, et tout ça pour mener un petit coup médiatique!", s’est insurgé de son côté Christian Jacob président du groupe UMP. En vain, évidemment.

Les députés n’ont pas hésité à partager leur sort sur Twitter.



A 6 heures du matin, la présence annoncée de pains au chocolat à la buvette a entraîné une nouvelle suspension de séance… et des références à l’affaire du pain au chocolat de Jean-François Copé :



Claude Bartolone à bout. Depuis vendredi 21 h 30, Claude Bartolone n’est presque pas descendu de son Perchoir. Un certain agacement était palpable chez le président de l’Assemblée nationale au moment de lever la séance de nuit, peu avant huit heures du matin. "J’entends ce que vous dites sur le droit d’amendement mais il y amendement et amendement. Il y a ceux qui sont déposés pour gagner du temps dans le débat et des amendements de fond", a-t-il déclaré à l’adresse des députés de l’opposition, alors que plus de 3.000 amendements restent à étudier.

"Autant, sur un certain nombre de sujets, il y a eu un débat de fond. Autant sur des séries de 110 amendements, à la fin je connaissais presque par cœur les propos qui allaient être tenus par les uns et par les autres !", a-t-il poursuivi. "Notre manière de travailler, j’en suis sûr, devra passer par un temps beaucoup plus riche pour les parlementaires lorsqu’ils siègeront", a plaidé le président de l’Assemblée nationale.

7h54, fin des débats. A 7h54 précises, Claude Bartolone lève enfin la séance. Les débats reprendront lundi à 16 heures. il reste encore quelque 3.211 amendements à examiner et 12 articles à étudier.