Loi Travail : Macron attribue les difficultés à la déchéance de nationalité

  • A
  • A
Loi Travail : Macron attribue les difficultés à la déchéance de nationalité
"Je pense que ce débat a complètement tué le soutien qui provenait de la CFDT et d'autres syndicats" à la loi El Khomri, a affirmé Emmanuel Macron.@ AFP
Partagez sur :

"C'était un moment très particulier", a-t-il insisté, convaincu que la France est un pays réformable.

La déchéance de la nationalité a "brisé beaucoup de gens à gauche". Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a attribué jeudi les difficultés du gouvernement à faire adopter la loi El Khomri au débat sur la déchéance de la nationalité en début d'année. "Je pense que ce débat a complètement tué le soutien qui provenait de la CFDT et d'autres syndicats" à la loi El Khomri, a-t-il assuré, convaincu que les manifestants "dans la rue n'étaient pas majoritaires", les qualifiant même de "petite minorité".

Pas tous opposés à la loi Travail. "C'était un moment très particulier", a-t-il insisté, convaincu que la France est un pays réformable. "Je ne pense pas que la majorité des Français soient contre ces réformes", a-t-il insisté.

"Il faut prévenir et punir".Macron avait pris ses distances avec la loi sur la déchéance de la nationalité en début d'année, estimant qu'"on ne traitait pas le mal en l'expulsant de la communauté nationale". "Il faut prévenir et punir implacablement", avait ajouté le ministre de l'Economie, avant de se faire rappeler à l'ordre par le Premier ministre, Manuel Valls.