Les politiques et le Salon de l’Agriculture : "je t’aime, moi non plus"

  • A
  • A
Les politiques et le Salon de l’Agriculture : "je t’aime, moi non plus"
@ AFP
2 partages

Le défilé des politiques au Salon de l’Agriculture est une vieille tradition qui peut se révéler parfois risquée.

C’est un exercice de séduction qu’il faut à tout prix réussir. Un passage au Salon de l’Agriculture est une bonne façon pour les politiques de tester leur popularité auprès du monde agricole. Mais parfois ces déclarations d’amour tournent au vinaigre. Alors que l’édition 2016 du Salon de l’Agriculture ouvre ses portes samedi, retour sur quelques ces passages (parfois mythiques) de politiques au Salon.

  • François Hollande sifflé en fin de parcours

François Hollande, qui sera présent cette année lors de l'inauguration, n’a pour l’instant jamais expérimenté de grosse déconvenue au Salon de l’Agriculture. On se souvient surtout de la phrase, "Nicolas Sarkozy, tu ne le verras plus" adressée en 2013 à un enfant qui lui disait qu’il n’avait jamais rencontré l’ancien chef de l’Etat. Lors de la précédente édition, l’actuel président de la République s’était livré à un véritable marathon de 8 heures. Si tout s’était bien passé, il avait néanmoins essuyé quelques sifflets en partant.

  • Dominique Voynet huée et injuriée

Rien à voir avec ce qu’avait vécu Dominique Voynet en 1999. La ministre de l’Environnement, dont le bureau avait été saccagé par des céréaliers quelques jours plus tôt, avait été copieusement huée et sifflée. Pour sa visite jugée à haut risque, les effectifs de police avaient  d’ailleurs été doublés. En cause : son projet de taxer engrais, pesticides agricoles et autres herbicides. Selon un article de Libération de l'époque, de nombreuses injures avaient émaillé le parcours de la ministre, tels que "Salope" ou "On voudrait te voir en voir en slip, déplumée comme tu nous déplumes".

  • Le ras-le-bol de Nicolas Sarkozy sur l'écologie

Ripailler, boire et flatter le monde agricole, c’est en résumé le programme suivi par tous les politiques au Salon de l’Agriculture. Mais il s’agit aussi de se démarquer. Nicolas Sarkozy, dont on a surtout retenu le "Casse toi pauv’ con", avait lui fait très fort en terme d'opération séduction. Alors président de la République, il s’était prononcé résolument pour les agriculteurs au dépens des écologistes au cours d’une table ronde organisée au Salon en 2011. "Ça commence à bien faire", avait-il lâché alors que le Grenelle de l’environnement était au coeur de l’actualité.

  • Le message d'amour de Marine Le Pen

Le Front national a de plus en plus la cote auprès des agriculteurs. Marine Le Pen le sait et n’hésite pas à multiplier les déclarations d’amour envers ces derniers. En 2015, en s’adressant à un agriculteur, elle avait lâché : "Il y a un lien particulier, c’est vrai, avec les agriculteurs, les gens de la ruralité. D’abord on les aime, on les respecte, on respecte leur bon sens, on les défend aussi car e n’est pas le tout de les aimer. Il s’agit de juger sur les actes et le moins que l’on puisse dire, c’est que les actes de l’UMP et du PS n’ont pas été des actes d’amour".

  • Les agriculteurs, "des gens formidables" pour Alain Juppé

Mais la présidente du Front national n’a pas l’apanage des opérations séduction. Tous s’y essayent, à l’instar d’Alain Juppé qui, en se posant en digne héritier de Jacques Chirac, a une bonne cote auprès des agriculteurs. Lors de l’édition 2015, il avait lancé : "J’aime nos agriculteurs. Je mesure toute l’importance qu’ils représentent envers notre pays (...) Ce sont des gens formidables".  

  • Le maître en la matière, la star indépassable : Jacques Chirac

Comment l’oublier ? Les agriculteurs et Jacques Chirac, c’est une histoire d’amour qui dure. Une vraie, solide, qui résiste aux assauts du temps. C’est lui qui a inventé ces marathons agricoles, lui qui a fait du Salon un lieu incontournable alors que son prédécesseur François Mitterrand n’y avait mis les pieds qu’en 1981. Les vidéos de Jacques Chirac avalant charcuteries et fromages, buvant chopée de bière sur chopée de bière sont légion. Mais la plus émouvante reste peut-être celle de son dernier passage en 2011. L’ancien chef de l’Etat avait été ovationné et s’était offert un bain de foule historique. "Je suis toujours heureux quand je suis au Salon de l’Agriculture", déclarait-il dans une vidéo tournée par Le Figaro.