Retrouvez les temps forts du "Lundi de la primaire" avec NKM

  • A
  • A
Retrouvez les temps forts du "Lundi de la primaire" avec NKM
Partagez sur :

Nathalie Kosciusko-Morizet, seule femme candidate à la primaire Les Républicains, était l’invitée exceptionnelle de la Matinale d’Europe 1 lundi entre 7h30 et 9 heures. 

L'ESSENTIEL

Nathalie Kosciusko-Morizet était l'invitée de la Matinale d'Europe 1 dans le cadre des "Lundis de la primaire", le nouveau rendez-vous politique d'Europe 1. La seule femme candidate à la primaire de la droite a développé ses idées en matière d'économie, de société, et essayé de faire entendre sa différence par rapport à ses rivaux. 

  • 9 heures : dans la Social room

Réduire considérablement le nombre de fonctionnaires. NKM se dit prête à réduire considérablement le nombre de fonctionnaires. "Je suis pour la sortie du statut généralisé de la fonction publique", affirme-t-elle. "Une part importante des fonctionnaires ne doivent pas être sous statut de la fonction publique. Il y a des gens qui sont  sous statuts qui n’ont pas vocation à l’être. Il faut qu’on réserve le statut pour des fonctions très régaliennes. " Au final, elle assure qu’il faut garder "moins de la moitié" des fonctionnaires.

Macron : "il ne suffit pas de parler". Alors qu’un internaute lui fait remarquer ses proximités avec Emmanuel Macron, NKM riposte : "Il y a des choses intéressantes dans ce que dit Macron. Mais je vois deux problèmes : il y a plein de sujets dont il ne parle pas. La France, c’est un tout. Et puis on est là pour faire des choses. Macron a tenu des discours intéressant, mais son bilan sur cinq ans est faible. Sa loi sur l’ouverture le dimanche est pâlotte. Il ne suffit pas de parler, quoi." 

  • 8h35 : les questions des auditeurs

Cannabis : "la légalisation non, la dépénalisation, j’écoute". "Nathalie Kosciusko-Morizet  s’interroge désormais sur la pertinence de dépénaliser le cannabis. "Légaliser, non ! il faut savoir poser des interdits. Sur la dépénalisation, ce n’était pas a priori mon option, mis je regarde de près ce que disent les spécialistes sur l’efficacité sur la consommation", explique NKM. "Qu’est-ce qui marche mieux ? Est-ce que ça peut passer par la dépénalisation. C’est vrai qu’il y a parfois des recommandations troublantes de spécialistes qui nous disent : franchement, on luttera mieux contre la consommation si on passe à la contravention. 


NKM s'oppose à la légalisation du cannabis mais...par Europe1fr

"Sarkozy dit le contraire de ce qu'il disait en 2007." Thomas Sotto fait écouter un extrait dans lequel Nicolas Sarkozy dit espérer que NKM est fière de ce qu'elle a fait à ses côtés. "J’aimerais qu’il soit fier du bilan sur l’écologie de son quinquennat", rétorque la députée de l'Essonne. "Ce que j’ai fait à ses côtés, c’est le Grenelle de l’environnement. Aujourd’hui, le seul discours de Nicolas Sarkozy, c’est pour dire qu’il faut supprimer le principe de précaution, autoriser le gaz de schiste et que probablement le changement climatique n’est pas le fait de l’homme. Ce qui est exactement le contraire de ce qu’il disait en 2007."

"Accélérer la sortie du diesel". "Interdire brutalement le diesel, c’est bien compliqué", répond à Frank, un internaute, la députée de l’Essonne. "En revanche, il faut accélérer la sortie, et notamment le faire dans les flottes dont on a la responsabilité en politique." NKM prend l’exemple de Paris. "Les institutions doivent balayer devant leur porte. Je préfère les montreurs d’exemple aux donneurs de leçon.


Nathalie Kosciusko-Morizet est pour "accélérer...par Europe1fr

"Le développement de l'indépendance". Interrogé par David, du territoire de Belfort, sur la défiscalisation des heures supplémentaires, NKM répète son credo : l’indépendance du travail. "C’était une mesure supprimée par la gauche dans le grand mouvement de détricoter tout ce qui a été fait avant 2012. Ce n’était pas un geste heureux", assure-telle. "Ceci dit, je veux qu’on s’occupe de tout ça, mais je veux aussi qu’on s’occupe ce qui sera le futur du travail demain, c’est le développement de l’indépendance."

"Un vrai scandale du système de formation français". Nathalie, de Paris, intérimaire, interpelle la députée de l'Essonne sur l'information, et elle tape juste. "Il y a un vrai scandale du système de formation français", s'insurge NKM. "C’est mal orienté. Les milliards des formations vont vers ceux qui en ont le moins besoin. Il n’y a pas de fatalité à cela. Il faut que l’Etat soit plus strict sur les conventions. 

  • 8h15 : l’Interview de Jean-Pierre Elkabbach

Baisser les impôts et les dépenses ? "Je l'ai proposé il y a plus d'un an". NKM assure qu'elle est la première à avoir proposé une réduction des impôts et des dépenses, comme Nicolas Sarkozy aujourd'hui. ''Je me souviens d’avoir dit il y a plus d’un an qu’il faudrait voter un grand plan en début de quinquennat pour réduire d’un même mouvement les impôts et les dépenses publiques. A l’époque, Nicolas Sarkozy et les sarkozystes avaient tous dit que c’était irresponsable. On aimerait qu’il s’explique quand il dit qu’il est le seul à proposer cela et que c’est nouveau."

"Certaines choses que dit Patrick Buisson..." La députée de l'Essonne évoque le livre de Patrick Buisson et les nombreuses révélations sur Nicolas Sarkozy. "Je n’ai pas lu le bouquin de Patrick Buisson, j’ai une vraie réserve vis-à-vis de ça. On n’a pas envie de commenter quelqu’un qui déploie ces méthodes-là. "En même temps, certaines des choses qu’il dit, comme on ait pu envisager un rapprochement avec Marine Le Pen.... Je ne le crois pas, mais il y a un tel contexte politique tel que des gens puissent l’imaginer possible. Le contexte est problématique." 

L’affaire Kim Kardashian, "une contre-pub pour Paris". Interrogée sur l’agression de la star américaine Kim Kardashian dans un hôtel parisien, NKM critiqué la sécurité dans la capitale. "On pense à elle, parce que ce qui lui est arrivée est violent et traumatisant. Et on pense à l’image de Paris", regrette-t-elle. "On a toutes les chaînes du monde qui font tourner l’info en boucle. La contre-pub que cela représente ! Il y a une urgence générale sur la sécurité à Paris. Du côté du pouvoir et de la municipalité, on n’est pas assez réactifs. On peut faire toutes les publicités, elles ont été annulées par l’affaire Kim Kardashian. 

  • 7h40 : l’Interview de Thomas Sotto

L'ISF ? "Je le transforme en obligation d’investissement". NKM est la seule candidate de la primaire de la droite  à ne pas proposer la suppression de l’ISF. "Je le transforme en obligation d’investissement. La droite le propose à chaque fois, elle ne le fait jamais. Il n’est pas anormal que sur les fortunes il y ait un effort supplémentaire", argue-telle. "Je déplafonne l’ISF PME et je fais en sorte que l’argent qui est investi soit sans seuil exclu de l’ISF", développe-t-elle. 


NKM veut transformer l'ISF en "obligation d...par Europe1fr

"L’ubérisation est en train de se passer". Nathalie Kosciusko-Morizet défend son idée de changement de société. "Notre système a été compris sur le modèle du salariat. Il ne prend pas assez compte du travail indépendant. L’ubérisation est en train de se passer. La question, c’est de savoir comment on fait pour que ce soit une chance", explique-t-elle. "Dans les années 1970-1980 on a raté le virage de la robotisation. Ça a été un grand malheur pour nos cols bleus. Aujourd’hui, la question c’est les cols blancs. En France, on a tous les atouts pour en faire une chance".


NKM : "le fait majeur du monde du travail, c...par Europe1fr

Pour "l’auto-consommation". "Je ne serai pas la présidente du nucléaire", affirme NKM. "Je serai la présidente du développement des alternatives. Ça ne vaut pas dire qu’il faut sortir du nucléaire. Une des tendances de l’écologie, c’est l’auto-consommation. Le gouvernement n’est pas allé assez loin, probablement du fait de la pression des gros opérateurs centralisés."

"20.000 places de prison en plus". NKM estime qu’il faut aller plus loin que le gouvernement dans la construction de places de prison. "Il faut 20.000 places de prison. C’est un sujet sur lequel le gouvernement a fait la politique de l’essuie-glace. On ne peut pas faire un travail sérieux si on continue à avoir la surpopulation qu’on a."

Pour un "service national court". Interrogée sur le rétablissement du service militaire, Nathalie Kosciusko-Morizet donne sa solution. "Je mets en place un service national court. Je ne ferai pas quelque chose sur le modèle du service militaire. Trois mois, on a le temps de faire un vrai exercice de cohésion, d’apprendre les gestes qui sauvent. D’apprendre les bases."


NKM pour la mise en place d'un "service...par Europe1fr

Interner les fichés S ? "Certainement pas sans passer par le juge".  NKM répond à la proposition de Nicolas Sarkozy et d'autres d'interner les fichés S. "Certainement pas sans passer par le juge. C’est une pente qui est extrêmement glissante. Ça appelle des questions. Sur quelle base juridique ? Combien de temps ? Ça s’arrête quand ?", s'interroge-t-elle. "C’est une fuite en avant, quelque chose qui est sans fin. Je crois beaucoup plus à s’attaquer les racines du mal." NKM plaide pour l'interdiction pure et simple du salafisme. "Ça ne mène pas forcément au terrorisme, mais tous les terroristes sont passés à un moment ou un autre par le salafisme"', explique-t-elle. 


NKM : "Il n'y a pas de politique nationale...par Europe1fr

"Le respect du droit d'asile fait partie de l'identité française. Et le droit d'asile est inconditionnel. Quand quelqu'un fuit une situation de risque dans son pays, il doit être accueilli. Mais 80% des demandes sont rejetées, et ces gens-là ne sont pas déboutés", regrette la députée de l'Essonne. Selon elle, pour améliorer et clarifier la situation, il est nécessaire de réfléchir à "une politique migratoire commune" au niveau européen. "Il n'y a ni politique européenne de l'immigration, ni politique nationale claire."

"Le Pape est allé un peu vite en besogne". Le Pape a accusé dimanche soir l’école française d’enseigner la théorie du genre à nos enfants. "Il est allé un peu vite en besogne", réagit NKM. "Les manuels scolaires, je les regarde de près. Je n’ai jamais rien qui ressemble à la théorie du genre. Il est allé un peu vite", insiste-t-elle.


Manuels scolaires et théorie du genre : "Le...par Europe1fr