Les élections sénatoriales, mode d'emploi

  • A
  • A
Les élections sénatoriales, mode d'emploi
La moitié des effectifs du Sénat va être renouvelée le 24 septembre prochain.@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Le scrutin se tiendra le 24 septembre prochain et doit permettre de renouveler la moitié du Palais du Luxembourg. 

C'est la prochaine bataille politique. Moins suivies que la présidentielle ou les législatives, les sénatoriales permettront, le 24 septembre prochain, de renouveler la moitié des effectifs du Palais du Luxembourg. Les participants ont jusqu'à vendredi pour déposer leur candidature en préfecture.

Quand et où se déroule le scrutin ?

Un mandat de sénateur dure six ans et le Sénat est renouvelé de moitié tous les trois ans. En 2017, le scrutin se tient sur une seule journée, le 24 septembre. Sur 348 sénateurs, 170 remettent leur siège en jeu.

Les sénatoriales sont des élections par département. Cette année, ce sont les départements allant du numéro 37 (Indre-et-Loire) au numéro 66 (Pyrénées-Orientales), ainsi que l'Île-de-France, certains territoires ultramarins (Guadeloupe, Martinique, Réunion, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon, Nouvelle-Calédonie), et la moitié des sénateurs des Français de l'étranger qui sont concernés.

Qui vote ?

Les sénateurs sont élus par des "grands électeurs". Dans chaque département, un collège électoral composé d'élus (députés, sénateurs, conseiller régionaux et départementaux, délégués de conseils municipaux) s'acquitte de cette tâche. Ils ont été désignés par les communes le 30 juin dernier et sont 162.000 au total. Pour eux, le vote est obligatoire. Un grand électeur qui ne voterait pas sans raison valable s'expose à une amende d'une centaine d'euros.

Comment s'organise l'élection ?

Tout dépend des départements. Dans les plus petits, où ne sont élus qu'un ou deux sénateurs, un scrutin uninominal majoritaire à deux tours est mis en place. Pour être élu au premier tour, qui se déroule le matin, un sénateur doit avoir obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés et au moins 25% des inscrits. Si ces conditions ne sont pas remplies, un deuxième tour est organisé l'après-midi.

Dans les départements plus grands, où au moins trois sénateurs sont élus, le scrutin est proportionnel. Les candidats composent donc une liste, obligatoirement paritaire, et les sièges seront répartis entre les listes, selon le pourcentage de voix obtenues.