L'Élysée va lancer sa boutique en ligne lors des Journées du Patrimoine

  • A
  • A
L'Élysée va lancer sa boutique en ligne lors des Journées du Patrimoine
L'Élysée a déposé sa marque en juin dernier. @ AFP
Partagez sur :

L'Élysée, qui a déposé sa marque en juin, s'apprête à lancer sa boutique en ligne afin de récolter des fonds pour restaurer, notamment, le Palais présidentiel. 

Des mugs, des stylos, des t-shirts... Tous ces produits, des "goodies" estampillés "Élysée", seront bientôt disponible à la vente. La présidence s'apprête à lancer, lors des Journées du Patrimoine, les 15 et 16 septembre, sa boutique en ligne afin de récolter des fonds pour restaurer le Palais et assurer l'entretien des résidences présidentielles, indique Le Figaro. Le quotidien a d'ailleurs remarqué que depuis deux semaines, Emmanuel Macron ne quittait plus sa montre, dont le modèle sera aussi disponible sur le site, de 169 à 250 euros, selon le bracelet choisi. 

Collaborations temporaires. L'Élysée, qui a déposé sa marque en juin, a multiplié les partenariats avec Lip, pour la montre en question, mais aussi avec le pâtissier Pierre Hermé, pour des macarons bleus, blancs, rouges, pour le lancement du site. Selon Le Figaro, la présidence n'exclue pas de renouveler ces collaborations temporaires pour des commercialisations d'autres éditions limitées lors de grands événements comme Noël. 

"Poudre de perlimpimpin". Des mugs, des carnets, des stylos, des verres Duralex, des tote bag seront également disponible à la vente. Plus original : des t-shirts floqués de phrases prononcées par le chef de l'État telles que "Croquignolesque", "Parce-que c'est notre projet", ou "Poudre de perlimpimpin".  

Un pourcentage reversé à la présidence. Pour vendre ses produits, Le Figaro explique que l'Élysée a eu recours à un licencieur de marque, à qui la marque "Élysée" a été confiée après sa création. Sur chaque produit vendu, la présidence touchera un pourcentage de redevance (12% du prix). La grande partie des fonds récoltés devrait permettre d'assurer l'entretien des résidences présidentielles, comme le Fort de Brégançon, et la restauration du Palais.

L'Élysée rejoint ainsi le rang des grandes institutions qui exploitent déjà le filon des produits dérivés, comme l'Assemblée nationale, qui dispose d'une boutique à Paris, ou l'ONU. La marque "Présidence française" avait déjà été déposée par l'Élysée sous Nicolas Sarkozy en mars 2010, pour des objets comme des porte-clés, stylos ou timbres, mais avec une ambition commerciale bien plus limitée.

La Croix de Lorraine s'invite sur le nouveau logo de l'Élysée. Le nouveau logo de l'Élysée met depuis jeudi à l'honneur la Croix de Lorraine, symbole de la France libre, en hommage notamment au général De Gaulle, a indiqué la présidence. "C'est le nouveau logo de la présidence pour la durée du mandat", a indiqué l'Élysée. "Il est apparu pour la première fois ce matin" lors de la présentation du plan pauvreté par Emmanuel Macron. Au-dessus des initiales RF, pour République française, figurait ainsi pour la première fois une petite croix de Lorraine, symbole de la Résistance et de la lutte contre l'Allemagne nazie. Selon l'Élysée, il s'agit d'une "référence à Charles De Gaulle pour marquer les 60 ans de la Ve République", mais aussi "les 50 ans de la mort du général et les 80 ans de l'appel du 18 juin" qu'on célébrera en 2020. Mais ce nouveau logo n'est pas au goût de tout le monde dans l'opposition où Geoffroy Didier, secrétaire général délégué des Républicains, a dénoncé une "tentative de captation du gaullisme" par Emmanuel Macron.