Législatives : pour les soutiens de Marielle de Sarnez, arrivée en tête, "l'incident est clos"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Malgré l'affaire des assistants parlementaires du MoDem, Marielle de Sarnez arrive largement en tête au 1er tour dans la 11ème circonscription de Paris.

REPORTAGE

L'ombre des affaires s'est dissipée, au moins le temps d'une soirée. Dans la 11ème circonscription de Paris, Marielle de Sarnez écrase la concurrence, avec 40,6% des suffrages au premier tour. La vice-présidente du MoDem et ministre des Affaires européennes, soutenue par la République en marche!, est tout sourire. "C'est un grand moment ce soir ! Un grand moment pour la France. Emmanuel Macron va avoir une majorité, et avec elle, on va changer les choses dans le pays. On va remettre la France en marche !", promet-elle.

"L'incident est clos". Heureux de ce résultat, les militants balayent du même coup les soupçons qui pèsent sur leur candidate. "Ça ne se ressent pas sur le résultat, ça ne se ressent pas sur le terrain, ni sur l'engouement des militants. On voit bien qu'il y a quand même une envie du projet qu'on porte", souligne une supportrice. "On a évidemment beaucoup d'adversaires qui ne nous parlaient que de ça. Mais la volonté des Français, y compris dans cet arrondissement, c'est de faire en sorte que notre pays se transforme", assure un militant. "Déjà, il n'y a pas de mise en examen de notre candidate. Donc l'incident est clos", veut croire un autre.

Enquête préliminaire. Incident clos ? Pas tout à fait. Certes, la victoire tend les bras à Marielle de Sarnez au second tour dimanche prochain, mais dans ce dossier des emplois fictifs au MoDem, le parquet de Paris vient d'ouvrir une enquête préliminaire.