Législatives : des élus du 7e arrondissement de Paris dénoncent le "parachutage" de Nathalie Kosciusko-Morizet

  • A
  • A
Législatives : des élus du 7e arrondissement de Paris dénoncent le "parachutage" de Nathalie Kosciusko-Morizet
Ces élus estiment que NKM n'a pas "la légitimité" pour se présenter dans cette circonscription.@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Des élus parisiens contestent le "parachutage" de Nathalie Kosciusko-Morizet dans la circonscription de François Fillon pour les prochaines législatives.

Des élus LR et UDI du 7e arrondissement de Paris, dont Rachida Dati est la maire, ont protesté mercredi soir contre le "parachutage" de Nathalie Kosciusko-Morizet dans la circonscription de François Fillon pour les prochaines législatives. "Elus du 7e arrondissement, nous tenons à marquer notre profond désaccord face au parachutage de NKM véritable 'fait du prince'", écrivent ces élus. Rachida Dati était elle aussi candidate à cette investiture LR dans la 2e circonscription de la capitale (5e et partie des 6e et 7e arrondissements). 

"Pas de légitimité". "Nous contestons cette investiture décidée en commission restreinte et regrettons de n'avoir été à aucun moment consultés", écrivent ces huit élus. "Après avoir offert aux socialistes la Mairie de Paris et obtenu seulement 2,6% à la primaire de la droite et du centre, NKM n'a pas la légitimité nécessaire pour représenter les habitants de cette circonscription", écrivent-ils. "En outre, il y a à peine trois ans, NKM brandissait l'étendard de la reconquête à travers la 11e circonscription (où elle était d'ailleurs initialement investie, ndlr). Elle semble aujourd'hui avoir renoncé à ce beau projet", ajoutent-ils.