Le "Morano Tour" se lance à… Béziers

  • A
  • A
Le "Morano Tour" se lance à… Béziers
@ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

L’ancienne ministre a parlé avec Robert Ménard au téléphone, mais ne sera pas reçue en mairie.

Nadine Morano est de retour. Depuis deux semaines, l’eurodéputée s’était faite discrète, suite à sa sortie sur "la France pays de race blanche" et la polémique qui s’en était suivie. Jeudi soir, elle lance son tour de France avec son mouvement, le Rassemblement pour le peuple de France. Première ville visitée : Béziers. Une ville qui n’a pas été choisie au hasard...

Chercher des troupes. Premier objectif de Nadine Morano : répondre à Nicolas Sarkozy. C’est en effet à Béziers que son ancien mentor avait, dans un meeting, condamné ses propos. La candidate à la primaire LR assume aussi venir sur les terres du Front national, dans la ville de Robert Menard. Une ville dont les trois cantons ont été remportée par le parti de Marine Le Pen lors des départementales. Nadine Morano vient ici chercher des soutiens, des militants qui pourraient la rejoindre dans l’objectif de la primaire.

menard

"Peut-être qu’il serait temps de se regrouper". Une véritable opération de com’, qui n’a pas échappé au maire, Robert Menard. L’édile se dit prêt à l’accueillir les bras ouverts. Il s’est d’ailleurs entretenu deux fois avec elle au téléphone. "Elle m’a redit ses différences avec le Front national sur les questions économiques. Je lui ai redit - et elle en a largement convenu -  que sur les questions d’identité, peut-être qu’il serait temps de se regrouper, de faire quelque chose ensemble", assure Robert Ménard au micro d’Europe 1.

Pas de réception à la mairie. Une ligne rouge qu’elle a décidé de ne pas franchir, cette fois-ci. Elle a finalement refusé le palais des congrès, prêté gracieusement, et ne devrait pas recevoir l’accolade en mairie. A la place, ce sera une salle privée - plutôt réservée au mariage - et louée à ses frais. Le thème de la réunion ? La crise migratoire.