Le jour où Royal a envoyé valser la solidarité gouvernementale

  • A
  • A
Le jour où Royal a envoyé valser la solidarité gouvernementale
@ MAXPPP
Partagez sur :

RÉTROP<STRONG>É</STRONG>DALAGE - RÉTROPAprès avoir taclé Sapin et Montebourg, la ministre a cherché à minimiser ses propos. Sans toutefois les démentir.

Ségolène Royal, nouvelle reine du couac gouvernemental ? Moins de deux mois après sa nomination au ministère de l'Ecologie, celle qui a fait un retour fracassant dans le "dispositif" de François Hollande continue de faire parler d'elle. Toutes les semaines ou presque. Mercredi, jour de conseil des ministres, la numéro trois du gouvernement a fait la une de l'actualité, après ses déclarations au vitriol sur le tandem de Bercy dans le dernier numéro de Paris Match. Face à la polémique naissante, Ségolène Royal a cherché à minimiser ses petites phrases peu amènes à l'égard de ses collègues du gouvernement, sans toutefois les démentir. Et n'a pas échappé à un recadrage en bonne et due forme du porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

Acte 1 : Royal se lâche sur Sapin et Montebourg

"Ceux qui veulent me museler se trompent. Oui, je parle. C'est ma liberté et je la garderai quoi qu'il arrive". Ségolène Royal tient à sa liberté de parole et le clame haut et fort dans ce long article que lui consacre Paris-Match. "Et si j'ai envie de dire autre chose que ce qui est convenu, je le dirai". En l'occurrence, la numéro trois du gouvernement, qui glisse au passage qu'elle est peut-être "la plus compétente", tacle sévèrement le duo de Bercy.

montzebourg-sapin
C'est d'abord Michel Sapin qui en prend pour son grade sur l'écotaxe. La ministre de l'Ecologie l'accuse ni plus ni moins de duplicité. "Michel Sapin a une position institutionnelle qui colle, comme par hasard, à celle de la commission parlementaire présidée par le député Jean-Paul Chanteguet, dont il est le suppléant. Ce qu'il m'avait caché. Il a fallu que je le découvrepar hasard", explique la ministre de l'Ecologie, qui ne veut pas entendre parler d'une taxe sur les poids-lourds, une solution défendue par Michel Sapin.

Ségolène Royal prend ensuite l'exact contrepied d'Arnaud Montebourg sur le dossier Alstom. "General Electric est une très bonne opportunité pour Alstom. C'est le meilleur projet industriel", a-t-elle estimé, avant de s’interroger : "pourquoi ne pas le dire? Et pourquoi vouloir systématiquement faire fuir les investissements étrangers? Nous en avons bien besoin, pourtant".

Acte 2 : Royal regrette des "propos sortis de leur contexte"

Changement de ton à la sortie du Conseil des ministres. A écouter Ségolène Royal? Tout va très bien entre elle et le tandem de Bercy. "Ce sont deux amis, Arnaud et Michel, avec lesquels je travaille très très bien", assure Ségolène Royal, regrettant des "propos sortis de leur contexte" dans Paris-Match. Sans toutefois les démentir. "Ne donnons pas plus de place qu'il n'en faut à des petites phrases qui n'entament en rien l'amitié et la solidarité entre ministres",  ajoute t-elle, tout sourire, depuis la cour de l'Elysée.

Le conseil des ministres a-t-il été houleux après la divulgation de ses propos ? "Pourquoi houleux ?", demande faussement étonnée Ségolène Royal. "Il y a un problème délicat à traiter" et il s'agit de "le traiter avec le sens des responsabilités, le bon sens aussi" et le souci de l'emploi, répond t-elle au sujet du dossier Alstom. Interrogée précisément sur sa tirade au sujet de Michel Sapin, Ségolène Royal rétorque : "Je ne me souviens pas avoir dit des choses comme ça", "si ce n'est sur le ton de la plaisanterie". 

Acte 3 : Le Foll rappelle à l'ordre Royal

le-foll
Pas question de retourner aux couacs incessants de l'ère Ayrault. Ségolène Royal n'a pas respecté le strict code de conduite dicté par Manuel Valls et s'est fait sèchement recadrer par le porte-parole du gouvernement. A l'issue du Conseil des ministres, Stéphane Le Foll a rappelé que la cohésion du gouvernement était "sacrée car elle est la condition de la réussite. Il n'y a pas de réussite dans un gouvernement sans une solidarité gouvernementale et une cohérence dans l'action gouvernementale". Message reçu ?
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

REACTION - Le Foll rappelle à l'ordre Royal

INFO E1 - Écotaxe : les députés s’opposent à Royal

WARNING - Ségolène Royal laisse les camionneurs en plein brouillard