Le fief de Hollande en Corrèze sur le point de tomber dans l’escarcelle d’En Marche !

  • A
  • A
Le fief de Hollande en Corrèze sur le point de tomber dans l’escarcelle d’En Marche !
Bernard Combes est en ballottage très défavorable au soir du premier tour des législatives. @ MEHDI FEDOUACH / AFP
Partagez sur :

La circonscription de Tulle, fief de l’ex-président,  ne devrait pas résister à la vague de La République en marche. Bernard Combes, lieutenant de François Hollande, est en fâcheuse posture. 

Le fief historique de l'ancien chef de l'Etat socialiste François Hollande est, au soir du premier tour des législatives, sur le point de tomber dans l'escarcelle d'En Marche : le maire PS de Tulle, Bernard Combes, s'est certes qualifié pour le deuxième, mais loin derrière le candidat d'En Marche !.

51,5% dès le premier tour en 2012. Bernard Combes, successeur de François Hollande à la mairie de Tulle et l'un de ses plus fidèles lieutenants, était, à l'Elysée, son conseiller spécial pour les territoires. A l'issue de ce premier tour, le maire de Tulle, avec 17,92% des voix, se retrouve donc en ballotage très difficile dans une circonscription où la socialiste Sophie Dessus, décédée en 2016, avait pourtant été élue dès le premier tour en 2012, avec 51,5% des suffrages.

La projection pour le second tour. Il affrontera Christophe Jerretie (32,51%), urbaniste de 38 ans, maire juppéiste de Naves, qui voyait de nombreuses similitudes entre les programmes du maire de Bordeaux pour l'élection présidentielle et celui d'Emmanuel Macron. Et qui se présentait sous la bannière LREM.