Juppé estime qu'il faut se "méfier" du "chevalier blanc" Macron

  • A
  • A
Juppé estime qu'il faut se "méfier" du "chevalier blanc" Macron
"Il ne faut pas être naïf. Voilà avec Emmanuel Macron quelqu'un qui a totalement cautionné la politique économique menée depuis 2012", selon Alain Juppé.@ GEORGES GOBET / AFP
Partagez sur :

"Il faut se méfier des gens qui font le contraire de ce qu'ils disent et disent le contraire de ce qu'ils font", a affirmé Alain Juppé, dans un entretien aux "Echos".

Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, estime qu'il faut "se méfier" d'Emmanuel Macron qui se présente en "chevalier blanc" alors qu'il "a totalement cautionné la politique économique menée depuis 2012", selon un entretien au quotidien Les Echos à paraître mercredi. L'ancien ministre de l'Economie doit officialiser mercredi sa candidature à l'élection présidentielle de 2017.

"Il ne faut pas être naïf". "Il faut se méfier des gens qui font le contraire de ce qu'ils disent et disent le contraire de ce qu'ils font", a affirmé le maire de Bordeaux, interrogé sur la probable annonce dès mercredi de la candidature d'Emmanuel Macron à la présidentielle de 2017. "Il ne faut pas être naïf. Voilà avec Emmanuel Macron quelqu'un qui a totalement cautionné la politique économique menée depuis 2012, à commencer par la hausse massive des impôts", a-t-il dit.

"Ni compétent, ni loyal". L'ex-ministre de l'Economie "était là quand François Hollande a dit 'mon ennemi, c'est la finance', quand il a annoncé les 75% sur l'impôt sur le revenu", a-t-il ajouté. Emmanuel Macron, qui peut mordre sur l'électorat centriste, avait dit mi-octobre qu'il avait des "convergences" avec Alain Juppé. Ce dernier l'avait jugé début octobre "ni compétent, ni loyal".