Jean-Marie Le Pen : "personne ne croit au front républicain"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le président d’honneur du Front national met en doute un éventuel front républicain aux prochaines élections régionales. 

INTERVIEW

Jean-Marie Le Pen remet en cause un front républicain pour faire barrage au Front national aux prochaines élections régionales. "Ce front républicain est renié par ceux-là même qui en faisaient la promotion. Personne n’y croit", a assuré le président d'honneur du Front national, interrogé mardi soir au Club de la Presse d'Europe 1. "Tout le monde s’interroge sur le point de savoir si le désistement de la liste socialiste n’aura pas un effet inverse à celui qu’ils recherchent", a ajouté Jean-Marie Le Pen.

"Le retrait des listes socialistes serait un tremblement de terre politique". L'ancien leader du FN a également mis en doute un retrait des listes socialistes au profit des candidats républicains dans toutes les régions. "Je ne crois pas. Le retrait des socialistes serait un tremblement de terre politique. Je ne crois pas qu’ils prendront le risque. Et s'ils le prennent, il y aura une réponse de l’électorat dans un an", a conclu Jean-Marie Le Pen. 

Nicolas Sarkozy, président des Républicains, a écarté tout "rapprochement, ni Front républicain", fin octobre. Du côté des socialistes, le Premier ministre Manuel Valls en avait ressuscité l'idée, contre l'avis de Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS. 

> A LIRE SUR LE JDD.FR :Le président PS de la région Nord-Pas-de-Calais "pour une grande coalition" face au FN