Jean-Jacques Urvoas : "nous avons en détention 340 personnes poursuivies pour des faits liés au terrorisme"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le ministre de la Justice a fait les comptes et il annonce que 340 personnes sont incarcées pour des faits liés au terrorisme.

INTERVIEW

Jean-Jacques Urvoas ministre de la Justice a affirmé au micro d'Europe 1 dimanche que "340 personnes poursuivies pour des faits liés au terrorisme" se trouvent en détention dans les prisons françaises. Le Garde des Sceaux précise que "liées au terrorisme" n'est pas synonyme de radicalisation.

Quelle stratégie adopter pour les détenus radicalisés ? En revanche, il explique que 1.300 personnes emprisonnées sont considérées comme radicalisées. Une population difficile à gérer. Le ministre s'interroge sur la meilleure stratégie à adopter pour leur incarcération. "Soit on regroupe les personnes radicalisées et on prend le risque de construire une conscience collective voire de permettre un regroupement. Soit on les dissémine avec le risque de prosélytisme."

Deux stratégies à risques qui devront être tranchées après le rapport de l'inspection de l'administration pénitentiaire qui Jean-Jacques Urvoas doit recevoir fin octobre. "Je serai alors en capacité de faire des propositions concrètes pour tous les établissements."