Incendie dans un foyer de Boulogne : Hollande "condamne" un "acte intolérable"

  • A
  • A
Incendie dans un foyer de Boulogne : Hollande "condamne" un "acte intolérable"
@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Le président de la République "demande que toute la vérité soit faite sur ce drame", qui a fait un mort et douze blessés, dans la nuit de jeudi à vendredi. 

François Hollande a confirmé vendredi l'"origine criminelle" d'un incendie qui a fait un mort et douze blessés dans un foyer de travailleurs immigrés de Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine, condamnant un "acte intolérable".

"Que toute la vérité soit faite". "Le président de la République condamne cet acte intolérable et demande que toute la vérité soit faite sur ce drame", a déclaré l'Élysée dans un communiqué, alors que les autorités semblent exclure un mobile raciste."Il exprime son soutien aux victimes" de cet incendie "d'origine criminelle", a poursuivi la présidence.

"Ambiance délétère". Évoquant "l'ambiance délétère" régnant dans ce foyer, le ministère de l'Intérieur a précisé que "l'un des blessés est soupçonné d'être l'incendiaire", parlant d'un "probable (...) règlement de comptes interne". Le Premier ministre Bernard Cazeneuve avait déjà exprimé sa "solidarité avec les victimes", promettant que "toute la lumière sera faite". Le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, avait exprimé sa "vive émotion" et "tout son soutien" aux victimes et à leurs proches, saluant également le "courage" des 70 sapeurs-pompiers intervenus.