Hollande au Stade de France : "Il faut se souvenir, il y a un an nous étions là"

  • A
  • A
Hollande au Stade de France : "Il faut se souvenir, il y a un an nous étions là"
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

En marge de la rencontre France-Suède, le président de la République a rappelé la mémoire des victimes des attaques terroristes du 13-Novembre.

Un an quasiment jour pour jour après les attentats de Paris, l'équipe de France affronte la Suède au Stade de France en vue du mondial 2018. "Il faut se souvenir, il y a un an nous étions là, avec un match de football, et il y a eu trois bombes qui ont éclaté avec un mort", a déclaré François Hollande à quelques minutes du coup d'envoi, alors même qu'une minute de silence devait être tenue en hommage aux 130 victimes des attaques, qui avaient commencé aux abords du stade dans la soirée du 13 novembre 2015.

"Assurer la cohésion des Français". "Il faut se souvenir pour leur mémoire et pour ceux qui ont survécu, nous devons faire cet acte de souvenir et de solidarité. Si nous sommes forts, s'il y a de la cohésion, nous vaincrons le terrorisme, nous serons plus forts, en France et dans le monde", a encore affirmé François Hollande."On voit bien que nous sommes devant cette menace. Les Français appréhendent mais nous devons agir. Nous renforçons chaque jour les mesures, mais nous devons être plus forts qu’avant."

Fin de mandat. "Tant que je serai président de la République, jusqu'au mois de mai prochain, je ferai en sorte de rassembler les Français. Ensuite, ils auront à faire un choix, ce sera le leur, mais jusqu'au mois de mai, je serai là pour assurer la cohésion et la protection des Français", a aussi déclaré le chef de l'Etat, à six mois de la présidentielle et alors qu'il doit se prononcer en décembre sur une candidature à sa propre succession.