Benoît Hamon : "Je ne m'épargnerai aucun effort pour rassembler la gauche"

  • A
  • A
Benoît Hamon : "Je ne m'épargnerai aucun effort pour rassembler la gauche"
Benoît Hamon a vivement critiqué Marine Le Pen et François Fillon lors de son dernier meeting, vendredi.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Le favori du second tour de la primaire socialiste tenait son dernier meeting de campagne à Lille, vendredi soir. 

Benoît Hamon a assuré qu'il ne s'"épargnerai(t) aucun effort pour rassembler la gauche" s'il remportait dimanche la primaire organisée par le PS, vendredi, lors de son dernier meeting de campagne à Lille. "Les hommes et les femmes de gauche ne peuvent pas par principe s'interdire de se rassembler", a souligné l'ancien ministre de l'Éducation, devant quelque 2.500 personnes réunis au Palais Saint-Sauveur de Lille.

"Je ne m'épargnerai aucun effort pour rassembler la gauche", a promis Benoît Hamon, en ballottage favorable face à Manuel Valls pour obtenir l'investiture du camp socialiste. "Sur l'essentiel, nous avons plus de points communs que de différences", a-t-il encore plaidé, en réfutant le diagnostic des "observateurs" qui clament que "pour nous, l'élection est perdue d'avance".

"La victoire est là, à portée de main". "En vérité, la victoire est là, à portée de main, à condition que nous propulsions (...) un futur désirable", a souligné le député des Yvelines. Maniant volontiers l'humour, dont l'auto-dérision pour se moquer du "costard" qu'il s'était acheté pour "faire plus président", Benoît Hamon s'est fait plus virulent pour attaquer François Fillon et Marine Le Pen, manière de se glisser déjà dans les habits du candidat à l'élection présidentielle. Il a ainsi qualifié de "dangereux pour la France" le "projet" de François Fillon, qui souhaite supprimer 500.000 postes de fonctionnaires.

Le message de soutien de Martine Aubry. La maire de Lille, en convalescence après une opération au dos, a adressé un message audio de soutien à Benoît Hamon. "Tu as tout simplement redonné vie à l'idée de progrès", a dit Martine Aubry. "Mes pensées et mon coeur sont à vos cotés. Tu ne pouvais pas choisir meilleur endroit pour finir en beauté" la campagne, a ajouté l'ancienne première secrétaire du PS.