Gaspard Gantzer ne sera pas candidat aux législatives

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Après avoir renoncé à se présenter à Rennes, l'ancien responsable de la communication de François Hollande assure qu’il ne sera pas candidat dans une autre circonscription.

Candidat aux législatives sous l'étiquette La République en marche! ou pas ? Gaspard Gantzer, ancien responsable de la communication de François Hollande, a mis fin à l'imbroglio dans la Matinale d'Europe 1 lundi. Annoncé candidat en Ille-et-Vilaine par La République en marche!, l'homme, qui se confie peu, a finalement annoncé qu'il ne se présenterait pas, que ce soit à Rennes ou ailleurs. Il revient pour Europe 1 sur cette "drôle d'histoire".

La proposition d'Emmanuel Macron "m'a beaucoup honoré". "Je n'avais pas du tout prévu ça au programme. Je savais depuis quelques mois que François Hollande allait quitter la présidence de la République donc j'avais commencé à réfléchir à mon avenir qui était bien loin de la politique, dans le secteur privé, dans l'entrepreneuriat. Emmanuel Macron, que je connais depuis très longtemps, m'a fait cette proposition à la dernière minute. Ça m'a beaucoup honoré, j'ai pris 24 heures pour réfléchir puis j'ai refusé parce que ce n'était vraiment pas la bonne idée", a-t-il expliqué.

"Si un jour je dois faire de la politique, c'est à Paris." Il assure par ailleurs que "François Hollande n'était pas au courant" de son éventuelle investiture aux législatives. "Je l'ai informé quand cette proposition m'a été faite", a-t-il précisé avant de revenir sur les raisons de son refus : "Je me suis rendu compte tout de suite que ce n'était pas du tout un bon plan. Je suis Parisien. Si un jour je dois faire de la politique, c'est à Paris et pas en Bretagne où je n'ai pas d'attaches, ni grand-mère, ni grand-père, ni arrière grand-père."

Et en ce qui concerne les 11 circonscriptions parisiennes non encore attribuées par La République en marche!, "elles ne seront pas pour moi", affirme Gaspard Gantzer. Les choses sont désormais claires, l'ancien chargé de la communication de François Hollande ne sera pas candidat aux élections législatives, que ce soit en Bretagne ou ailleurs.