Florian Philippot demande à la France de rompre à son tour avec le Qatar

  • A
  • A
Florian Philippot demande à la France de rompre à son tour avec le Qatar
Florian Philippot estime que le Qatar est dangereux et qu'il faut cesser la bienveillance à son égard@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Florian Philippot estime que la rupture de quatre pays avec le Qatar "donne pleinement raison à nos analyses et aux alertes" et que cela montre que "ce pays est dangereux".

Florian Philippot, vice-président du FN, a demandé à la France d'imiter trois États du Golfe et l'Égypte et de rompre à son tour avec le Qatar, accusé de soutenir le "terrorisme".

"Il est temps d'en finir avec la bienveillance". L'Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis et l'Égypte ont rompu lundi avec le Qatar et décidé de l'isoler en fermant leurs frontières avec ce riche émirat, car ils l'accusent d'accueillir "divers groupes terroristes pour déstabiliser la région, comme la confrérie des Frères musulmans, Daech (acronyme en arabe de l'EI) et Al-Qaïda", selon les termes de Ryad.

"Cette décision donne pleinement raison à nos analyses et aux alertes que nous avons à de nombreuses reprises lancées ces dernières années", estime Florian Philippot dans un communiqué. "Il est temps d'en finir avec la bienveillance des milieux autorisés français pour le Qatar", ajoute l'eurodéputé frontiste.

"Ce pays est dangereux". Pour lui, "ce pays est dangereux et doit être traité comme tel dans la lutte contre le terrorisme islamiste". "Nos futurs députés auront à coeur de porter ce sujet crucial à l'Assemblée Nationale", prévient celui qui est candidat aux élections législatives à Forbach.