Européennes : EELV revendique le "leadership" d'une éventuelle liste commune avec Génération.s

  • A
  • A
Européennes : EELV revendique le "leadership" d'une éventuelle liste commune avec Génération.s
Le scrutin européen aura lieu en 2019. Image d'illustration. @ SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :

Le parti écologiste invite le mouvement de Benoît Hamon à clarifier sa position pour les prochaines élections européennes. 

Europe Ecologie Les Verts (EELV) pourrait envisager de faire liste commune avec Génération.s, le parti de Benoît Hamon, pour les élections européennes, mais à condition que ce soit "sur une ligne clairement écologiste" et d'en avoir le "leadership", selon son secrétaire national David Cormand.

"Construire une nouvelle offre politique". "Tout mon travail, ce n'est pas de rebricoler une gauche du XXe siècle avec une pincée d'écologie dessus, mais de construire une nouvelle offre politique", qui soit une "alternative au libéralisme d'Emmanuel Macron et au populisme", a affirmé à la presse David Cormand à l'occasion du conseil fédéral du parti dans la perspective du scrutin de 2019.

"Je souhaite que nous revendiquions le leadership" de cette alternative, a-t-il ajouté, "c'est notre objectif pour les européennes".

Selon lui, "c'est à Génération.s de savoir ce qu'ils veulent faire. On a fait la campagne présidentielle avec Benoît Hamon. Il y a des sujets qu'il défend qui sont clairement écologistes, mais j'ai du mal à identifier politiquement cet objet qu'est Génération.s et ce que souhaite faire Benoît Hamon".

"Un jour, c'est une main tendue à Jean-Luc Mélenchon, l'autre jour, c'est construire un nouveau parti avec Yanis Varoufakis (ex-ministre grec de l'Economie), le surlendemain, c'est tendre une main à la gauche du PS! Tout ça est intéressant intellectuellement, mais ce n'est pas ma guerre", a assuré David Cormand.

Donc, "soit le projet de Génération.s, c'est de recomposer la gauche traditionnelle et c'est un projet estimable mais qui n'est pas le nôtre, soit le projet de Génération.s, c'est de construire l'écologie et la force politique du XXIe siècle pour battre le libéralisme et battre le populisme, et là, il n'y a pas de raison qu'on ne le fasse pas ensemble", a-t-il dit.

Jadot veut "un partage sans ambiguïté de notre ligne politique". Le député européen EELV Yannick Jadot est sur la même longueur d'ondes. "Nous voulons faire une liste 100% Europe, 100% écologie, une liste ouverte à la société civile, à d'autres sensibilités politiques, y compris Génération.s, mais à partir du moment où il y a un partage sans ambiguïté de notre ligne politique", explique-t-il. "Je ne comprends pas comment on peut envisager de faire deux listes (...) Il faut qu'on se donne les moyens d'incarner une alternative à Emmanuel Macron, sur une base écologiste", a-t-il ajouté.