Emplois présumés fictifs du MoDem : LR demande à Édouard Philippe "d'exiger la démission de Bayrou et Sarnez"

  • A
  • A
Emplois présumés fictifs du MoDem : LR demande à Édouard Philippe "d'exiger la démission de Bayrou et Sarnez"
LR demande la démission de François Bayrou du gouvernement.@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Le secrétaire général des Républicains demande au Premier ministre d'exiger la démission des deux ministres impliqués dans l'affaire des emplois présumés fictifs du MoDem.

Bernard Accoyer, secrétaire général du parti Les Républicains (LR), a demandé mardi à Édouard Philippe "d'exiger la démission" de François Bayrou et de Marielle de Sarnez, "impliqués au même titre" que la ministre démissionnaire Sylvie Goulard dans une "affaire d'emplois présumés fictifs" du MoDem. "Impliquée dans l'affaire des emplois présumés fictifs visant le MoDem au Parlement européen, Sylvie Goulard a annoncé sa démission du gouvernement d'Edouard Philippe, une décision dont nous prenons acte", écrit Bernard Accoyer dans un communiqué.

"Un manque d'autorité" de l’exécutif. Selon lui, l'ex-ministre des Armées "entend pouvoir ainsi répondre 'librement' à l'enquête judiciaire visant son parti" et "fait acte de responsabilité en se retirant d'un gouvernement qui perd chaque jour un peu plus de sa crédibilité dans sa tentative de restauration de l'exemplarité de la vie démocratique". "Cette décision, prise par la seule volonté de Sylvie Goulard, induit un manque d'autorité de la part du duo exécutif", estime Bernard Accoyer. "Si le Premier ministre et le Président de la République soutiennent ce choix, comme ils l'ont indiqué, pourquoi ne pas avoir pris les devants en la destituant puisque tel est leur rôle ?", questionne-t-il. 

La démission de Bayrou et Sarnez exigée. "En toute logique, nous demandons solennellement au Premier Ministre de prendre ses responsabilités en exigeant les démissions de François Bayrou, qui est de plus ministre de la Justice, et de Marielle de Sarnez, impliqués au même titre dans cette affaire", conclut-il. Sylvie Goulard, qui avait été élue députée européenne sous l'étiquette MoDem mais n'est aujourd'hui plus officiellement membre du parti fondé par François Bayrou, a annoncé dans la matinée sa décision de ne plus "faire partie du gouvernement", pour pouvoir, le cas échéant, "démontrer librement (s)a bonne foi" dans l'enquête sur des soupçons d'emplois fictifs au sein du parti centriste.