Élection aux jeunes LR : un candidat proche de Wauquiez enregistré en train d'évoquer une technique de fraude

  • A
  • A
Élection aux jeunes LR : un candidat proche de Wauquiez enregistré en train d'évoquer une technique de fraude
Le vote pour l'élection des jeunes LR soit se clôturer samedi. @ SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP
Partagez sur :

Aurane Reihanian, candidat à la présidence des Jeunes LR, évoque des propos "sortis de leur contexte". 

C'est un enregistrement embarrassant qui pourrait bien ternir l'élection du nouveau président des Jeunes Les Républicains. Alors que le vote doit être clos samedi à 18 heures, et que près de 5.000 adhérents sont appelés à se prononcer, l'équipe du candidat Charles-Henri Alloncle a diffusé un enregistrement dans lequel Aurane Reihanian, deuxième candidat et proche de Laurent Wauquiez, discute avec un collaborateur sur la meilleure façon de "choper les codes" des adhérents. Ce qui pourrait s'apparenter à une technique de fraude. Charles-Henri Alloncle a saisi la Haute autorité de LR. 

Comme le rappelle le Journal du dimanche, qui affirme avoir authentifié la voix d'Aurane Reihanian dans l'enregistrement, ces codes, personnels et confidentiels, sont nécessaires pour chaque adhérent désirant voter. "Ce qu'on a dit, c'est qu'il faut faire le plus vite possible", y explique Aurane Reihanian, ce à quoi son interlocuteur répond : "aller choper les codes ?". "De toute manière, ils ne pourront pas retracer que c'est toi ou quelqu'un", explique encore Aurane Reihanian.  



"Je pense juste qu'il faut tenter". "Je ne suis pas sûr que ça va fonctionner. Je pense juste qu'il faut tenter, parce que c'est une réserve de voix de malade", ajoute-t-il un peu plus tard.

"Aurane Reihanian explique aujourd'hui comment il va truquer l'élection des jeunes Républicains", dénonce Charles-Henri Alloncle dans un communiqué cité par le JDD. Contacté par le journal, le proche de Laurent Wauquiez évoque, lui, "une discussion (...) au sujet de la mise en place de la logistique pour aider nos membres du comité de soutien à voter". 

Et de dénoncer "des propos isolés et sortis de leur contexte de quelques secondes, sur une conversation d'une heure, qui ont été enregistrés à notre insu. On envisageait le cas dans lequel les équipes de Charles-Henri Alloncle pouvaient frauder (...) comme ils l'ont fait en appelant le siège et en se faisant passer pour d'autres adhérents". 

Dans un communiqué publié samedi, Aurane Reihanian fustige "une énième boule puante". Et réitère ses accusations de fraude à l'intention des équipes de Charles-Henri Alloncle. "Hier encore, ils envoyaient un email en falsifiant l'identité de Laurent Wauquiez. De nombreux jeunes sont également appelés en ce moment par les équipes Alloncle, alors que la campagne est terminée depuis deux jours".