Edouard Philippe : "nous neutraliserons la hausse de la CSG pour les retraités modestes"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Vendredi sur Europe 1, le Premier ministre a assuré que la hausse de la CSG serait compensée, dans le même temps, pour les retraités modestes, par la réduction ou la suppression de la taxe d’habitation. 

INTERVIEW

C’est l’un des axes d’attaque de la droite contre le gouvernement, dans le cadre des législatives : la hausse de la CSG. Les Républicains insistent sur le fait qu’elle concernera 60% des retraités, à partir de 1.200 euros de pension par mois. Edouard Philippe a répondu aux critiques vendredi matin sur Europe 1 en brandissant la baisse, voire la suppression de la taxe d’habitation. "Nous allons faire en sorte de mettre en place la mesure de diminution et de suppression de la taxe d’habitation au rythme où nous augmenterons la CSG", a expliqué le Premier ministre.

Un tacle à la droite. Edouard Philippe, membre des Républicains, ne s’est d’ailleurs pas privé de critiquer ses camarades. "Un certain nombre de mes amis ont fait campagne il y a quelques mois pour dire qu’il fallait des mesures courageuses", a rappelé le chef du gouvernement. "Dont notamment une augmentation de deux points de la TVA, qui allait concerner tout le monde. Un peu de cohérence ne nuit pas. J’ai même tendance à penser que c’est indispensable", a-t-il taclé.

"Redonner du pouvoir d'achat à tous les actifs". Le Premier ministre a aussi rappelé la mesure parallèle à l’augmentation de la CSG. "Nous voulons baisser massivement les cotisations salariales. Pour redonner du pouvoir d’achat pour tous les actifs", a-t-il assuré. "Nous voulons faire en sorte que les grands risques sociaux et la Sécurité sociale soient financés pas simplement par le travail et les actifs mais par l’ensemble des revenus de la collectivité nationale puisque c’est une œuvre de solidarité."